Volpone

par

Mosca

Mosca: il est le parasite de Volpone.  Dans le bestiaire que sont les personnages de la pièce, il est une mouche. Il décrit ainsi sa profession.

 

« (…) Oh ! Le parasite

Est un être précieux, qui ne naît pas sur terre,

Chez les balourds et les lourdauds, mais qui tombe du ciel. »

 

            Volpone est attaché à Mosca, autant qu'un maître puisse s'attacher à un domestique. Il aime sa malice et sa promptitude à servir ses plans. « Mon tendre Mosca ! », l'appelle-t-il. Mosca, quant à lui, n'aime pas Volpone, et quand l'occasion lui est donnée de lui crier ce qu'il pense de lui, sous le prétexte de jouer le jeu de Corvino, l'occasion est trop belle pour la manquer :

 

« Que la vérole vienne s'ajouter à vos maux,

Si elle peut vous faire disparaître plus tôt.

Vous l'avez bien mérité par vos débordements »

 

            C'est le personnage important dont la condition sociale est la plus basse, aussi sera-t-il le plus lourdement puni à la fin de la pièce :

 

« D'abord le fouet, puis les galères à perpétuité. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mosca >

Dissertation à propos de Volpone