Benchmarking

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Les modes de fixation des objectifs utilisés dans les Entreprises Américaines ont reflété une ignorance totale de la concurrence internationale, chose qui n’a pas rendu service aux managers Américains pour assurer la supériorité. Alors que pour être le meilleur, il faut chercher les méthodes et les programmes de productivité les plus performants. Un concept connu sous le nom duBenchmarking.
Les Japonais, quant à eux, ils se sont référés à la notion Dantotsu : « La manière d’être le meilleur des meilleurs ». Une attitude généralisée dans le monde industriel Japonais. Du fait que, les chefs des Entreprises ne croyaient pas que l’on pouvait obtenir des produits ou servicescompétitifs, par une simple imitation du passé. Ils étaient plutôt persuadés qu’il fallait combiner les meilleurs processus de façon à créer un avantage concurrentiel.
A cet effet, l’approche dépassée adopté par les industriels Américain se trouve balayé et le marché Américain avait été envahi par l’arrivé des produits Japonais qualifiés de bonne qualité et à des prix convenables.
Cet outil se baseessentiellement sur une analyse interne des forces et faiblesses de l’Entreprise, une connaissance des concurrents et des leaders d’opinion et en déduire les pratiques qui font leur puissance pour les copier ou même les modifier et les adapter aux opérations de production de l’Entreprise à fin de parvenir à l’excellence.
Pour mieux comprendre le Benchmarking, le présent travail présentera lesorigines, la mise en place, les intérêts et enfin les freins et les pièges que peut rencontrer la démarche.


I- Benchmarking : Exploitation d’un concept

1- DEFINITION :
On procédera à la définition du Benchmarking selon trois angles différents :
a. Définition formelle :
Le Benchmarking a commencé avec la société XEROX en 1979, il s’agissait d’un outil flexible d’adoption des objectifsambitieux. Le directeur général de XEROX, après le succès du Benchmarking dans la production, a formulé la définition suivante :
« Le Benchmarking est un processus continu d‘évaluation de nos produits, services et méthodes par rapport à ceux de concurrents les plus sérieux ou des Entreprises reconnues comme leaders »D’après cette définition, le processus de Benchmarking doit être constamment actualisé et il doit évoluer avec les améliorations apportées par les grands Managers du monde industriel. Autrement dit, la veille permet de parvenir à l’excellence.
Toutefois, et pour plus d’efficacité, le Benchmarking entant que processus doit être basé sur l’évaluation des résultats des concurrents et les leaders dumarché.
Cependant, cette évaluation n’est pas aléatoire, mais elle prend deux formes ; une évaluation qui considère à établir un écrit fournissant les différences significatives observées lors de la comparaison des méthodes pour compléter et faire évoluer les processus pratiqués.
On continue par une évaluation chiffrée, qui mesure les écarts détectés et par conséquent mesuré l’ampleur de l’opportunitédu changement.
L’importance de la démarche c’est qu’elle permet l’analyse entière des processus industriels et commerciaux, elle se contente pas de révéler les méthodes les plus performantes mais de comprendre le mode d’utilisation.
En d’autre terme, le Benchmarking est appliqué à toutes les facettes d’une Entreprise, dès la conception et la fabrication du produit, sa commercialisation jusqu’àla satisfaction du consommateur final.
D’un autre côté, la recherche de l’Entreprise partenaire pour le Benchmarking doit être minutieuse, c’est-à-dire, que l’Entreprise ne doit pas dépendre uniquement des concurrents directs, mais elle doit concerner les Entreprises leaders.

b. Définition du dictionnaire Webster :
« Un repère de géomètre … marquant une position … et utilisé comme...
tracking img