Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 104 (25846 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit administratif

Introduction :

Le droit administratif est une branche du droit public destinée à régir les institutions administratives ainsi que leur rapport avec les administrés, c’est le droit applicable à l’administration.

L’administration peut être envisagée au sens organique. Dans ce sens organique elle désigne alors les services et personnes qui participent à l’actionadministrative. Il s’agit des personnes publiques qui sont principalement l’état, les collectivités territoriales et les établissements publics. Il y a également les groupements d’intérêt publics qui regroupent des personnes publiques et privées, la banque de France, et les autorités publiques indépendantes telles que l’autorité des marchés financiers. Autres autorités publiques indépendantes : CSA,CNIL… Des personnes privées investies de missions de service publiques peuvent aussi participer à l’action administrative. Exemple des fédérations sportives, associations de chasse, pêche…

L’administration envisagée au sens matériel désigne les activités exercées par les autorités administratives principalement des actions de service public (police administrative, la poste, l’hôpital…). Ce sontdes services publics régaliens. Ainsi par exemple, le service public envisagé au sens organique désigne la personne gestionnaire du service par exemple la SNCF et au sens matériel il s’agit des prestations fournies par exemple le transport ferroviaire. Le droit administratif concerne l’administration au sens organique et matérielle mais il ne régit pas l’ensemble de l’activité administrative. Eneffet lorsque des personnes publiques se comportent comme de simples particuliers le droit privé s’applique à leur action. Le droit administratif ne s’applique que lorsque l’administration agit pour l’exécution même de ses missions. A cet égard une distinction classique a été opérée entre gestion publique justifiant l’application du droit administratif et gestion privée soumise au droit privé. Ledroit administratif est un droit autonome et cette autonomie a été consacrée par un arrêt du tribunal des conflits (TC 8 février 1873 Blanco). L’arrêt Blanco est considéré comme l’arrêt fondateur du droit administratif. Il a posé le principe selon lequel la responsabilité de l’état ne peut être régie par les règles du Code Civil mais qu’elle a ses règles propres qui varient selon les besoins duservice et la nécessité de concilier les droits de l’état avec les droits privés. La portée de cette décision a été généralisée au delà de la seule responsabilité. Le droit administratif apparait comme un droit autonome exorbitant du droit commun. Un ordre de juridiction spécialisé, les juridictions administratives, avec à leur sommet le conseil d’état est chargé de l’appliquer. Les activitésadministratives pouvant être soumises au droit administratif ou au droit privé, il convient de pouvoir identifier les hypothèses d’application du droit administratif. Le droit administratif se caractérise par sa finalité qui est le service et par les moyens mis en œuvre qui sont des procédés contraignants appelés les prérogatives de puissance publique telle que les actes unilatéraux. Le droit administratifprésente l’originalité d’être un droit fondamentalement jurisprudentiel. Ces notions et régimes fondamentaux comme les actes, la responsabilité, les principes généraux du droit ont été créés par le juge administratif. Actuellement cette source du droit administratif a tendance à se raréfier car les textes encadrant l’administration sont de plus en plus nombreux mais les apports de lajurisprudence restent essentiels. Le juge a toujours un rôle à jouer dans la création de ce droit. Le droit administratif n’a pas fait l’objet d’une codification comme le droit civil cependant il existe une codification dite « à droit constant » de divers domaines du droit administratif. Parmi les plus importants, le code de justice administrative ou encore le code général des collectivités territoriales....
tracking img