Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le commissariat aux comptes au Maroc

Introduction

Chapitre 1 : présentation générale

I. Définition du commissaire aux comptes…
II. La formation du commissaire aux comptes
III. Commissariat et expertise comptable

Chapitre 2 : les missions du commissaire au compte

I. Sa mission de révision
II. Son rôle en matière de prévention de difficulté de l’entreprise
III. Lestatut du commissaire aux comptes
IV. La responsabilité du commissaire aux comptes

Chapitre  3 : la démarche du commissaire au comptes

Une phase d’orientation et de planification

II. Une phase d’appréciation du contrôle interne
III. Une phase de contrôle des comptes
IV. Une phase de travaux de fin de mission et de vérification spécifique
V. Une phase derapport

Chapitre 4 : la certification du commissaire aux comptes

CONCLUSION

LES ANNEXES

BIBLIOGRAPHIE

Dossier 2 : les normes IAS/IFRS

Introduction

Chapitre préliminaire 

• Qui est chargé de produire les normes 
• Quels sont les enjeux 
• Pourquoi la France et les pays anglo-saxons ont-ils des normes comptables différentes ?
• L’impact desnormes IAS/IFRS sur les comptes ?
• Qu’est ce que les états financiers ?
• Incidences des normes comptables internationales sur la stratégie de l’entreprise
• La conséquence de l’adoption des normes IAS/IFRS pour le lecteur des états financiers

Chapitre 1 : Les institutions comptables et financières

I les institutions comptables et financières

1) lesorganisations internationales
2) les normalisateurs en Europe continentale
3) les normalisateurs anglo-saxons

II structures et rôles de l’IASB

1) l’évolution des règles et du rôle de l’IASC
2) l’organisation actuelle
3) le processus de l’élaboration des normes

Chapitre 2 : principes comptables fondamentaux

Chapitre 3 : la pratique de l’audit

CONCLUSIONLES ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE

Introduction :

Le développement des sociétés commerciales et des marchés financiers a entraîné une prolifération des opérations économiques (commerciales, financières ….) réalisées par ces entreprises avec leurs partenaires.

Cette tendance a eu un impact sur le système d’information comptable qui devient de plus en plus complexe d’où la création à cet effetd’une nouvelle fonction externe appelée 
« Le commissariat aux comptes ».

Réalisée par des experts comptables et financiers, le commissariat aux comptes est une mission réalisée dans le but de garantir la fiabilité et la sincérité du système comptable des entités économiques. Cette garantie est matérialisée par une opinion (signature légale), ce qu’on appelle dans le jargon professionnel lacertification.

Pour la bonne réalisation de leur mission, les commissaires aux comptes doivent disposer de compétences élevées dans des domaines spécifiques tels que la comptabilité, la finance, la fiscalité, le droit, les assurances….

Cette mission noble est constituée de plusieurs sous-missions.
En effet, le commissaire aux comptes réalise une mission principale qui est l’auditfinancier légale ainsi que d’autres missions qui relèvent de son domaine de spécialité.

La réalisation d’une mission d’audit légal nécessite une démarche rationnelle qui commence par une planification et se solde par un rapport rédigé par le commissaire aux comptes.

Chapitre 1 : présentation générale

I. Définitions du commissaire aux comptes :

❑ Définition 1 :

Personneremplissant une mission légale destinée à certifier en particulier que les comptes annuelles sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que la situation financière et du patrimoine de la société à la fin de l’exercice.[1]

❑ Définition 2 :

Professionnel chargé, dans le cadre d’une mission légale, de certifier que les comptes...
tracking img