Internationalisation de la microfinance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’internationalisation de la microfinance : L’entrée des banques

Sommaire
1 La microfinance : 5
1.1 Définition : 5
1.2 La microfinance comme moyen de lutte contre la pauvreté : 5
2 L’internationalisation de la microfinance : 6
2.1 La microfinance comme phénomène mondial : 6
2.2 Eléments contribuant à la mondialisation de la microfinance : 7
2.2.1 Une mise en scènemédiatique : 7
2.2.2 Forte intégration aux concepts et mythes néolibéraux : Le marché et l’économie 7
2.2.3 Soutien face au rejet social 8
2.2.4 La microfinance : Un soutien à l’action publique 8
2.3 Les différents formes de l’internationalisation de la microfinance 9
2.3.1 Emission de sa technologie par les grandes IMF 9
2.3.2 Dispersion des modèles 10
2.3.3 Marché de refinancementinternational 10
2.4 Les activités internationales de la microfinance 11
2.4.1 Transferts de fonds des migrants 11
2.4.2 Les principaux instruments de transferts de fonds des migrants 12
2.4.3 Les canaux de transferts d’argents 13
2.4.4 Les fonds d’investissement internationaux 13
2.4.5 Les fonds de garanties internationaux 13
2.5 Conclusion 14
3 L’entrée des banques enmicrofinance 14

Plan

Introduction
1. La microfinance
1.1 Définition
1.2 La microfinance comme moyen de lutte contre la pauvreté
2. L’internationalisation de la microfinance
2.1 La microfinance comme phénomène mondial (article déf de la mondialisation)
2.2. Eléments contribuant à la mondialisation de la microfinance :2.2.1 Une mise en scène médiatique :
2.2.2 Forte intégration aux concepts et mythes néolibéraux : Le marché et l’économie :
2.2.3 Soutien face au rejet social :
2.2.4 La microfinance : Un soutien à l’action publique :
2.3. Les différents aspects de l’internationalisation de la microfinance :

2.4Conclusion
3. L’entrée des banques en microfinance
3.1 L’internationalisation des banques et leurs atouts et obstacles au service de la microfinance
3.1.1 Le choix du mode d’entrée des banques dans le marché international (entry)
3.1.2 Atouts et obstacles des banques au service de la microfinance (BIM)
3.2 Les formes d’entrée des banques en microfinance
3.3 La formedirecte : « Le Downscalling »
3.3.1 Le Downscalling : (strategies and struc.. MF les nouveaux acteur
3.4 Les formes indirectes (A new strategy…BIM)
3.4.1 Unité interne spéciale
3.4.2 Création d’une filiale financière
3.4.3 Alliances stratégiques
3.4.4 La société de service en microfinanceAutre ( étude fr)

*










La microfinance :
Définition :
Selon la définition du CGAP (2007) : « la microfinance est le moyen de mettre des systèmes financiers au service des pauvres n’ayant pas accès aux institutions financières classiques. Les pauvres constituent la vaste majorité de la population dans la plupart des pays en développement. Or unnombre considérable d’entre eux n’ont toujours pas accès à des services financiers de base (...). Les pauvres ont besoin de toute une gamme de services financiers et non pas seulement de prêts (...). Selon la situation dans laquelle ils se trouvent, les pauvres peuvent avoir besoin non seulement de crédits, mais aussi d’instruments d’épargne, de services de transfert de fonds et d’assurances (...). Lamicrofinance est un instrument puissant de lutte contre la pauvreté. L’accès à des services financiers viables permet aux pauvres d’accroître leurs revenus, de se doter d’actifs et de se protéger dans une certaine mesure des chocs extérieurs. La microfinance permet aux ménages pauvres de ne plus avoir à lutter au quotidien pour simplement survivre mais de faire des plans pour l’avenir et...
tracking img