Marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« On Peut rêver, concevoir et construire les plus merveilleux des mondes mais c’est grâce aux hommes que ce rêve devient réalité. »

Walt Disney

« Amateur de sensation forte ou curieux en quête d’évasion… vous n’imaginez pas tout ce qui vous attend !! »
brochure du Fururoscope.
1 Personnes contactées

- Virginie Shirley, responsable Relation Publique du Futuroscope, téléphone :05.49.49.59.03

- Catherine Labori, chef de publicité au Futruroscope

- Agence Léo Burnett, Antoine Dubois, responsable du budget Disney, téléphone : 01.41.49.73.00
1 Introduction

Les parcs à thème représentent une industrie relativement nouvelle en France, elle n’existe réellement que depuis une dizaine d’année. Par contre, sa progression est remarquable : on compte aujourd’hui plus de 60 parcsqui génèrent au total un chiffre d’affaire de plus de 7 milliards de francs.

L’augmentation du nombre de visiteurs annuels sur ce marché est indubitablement liée à la popularité de Disneyland Paris, qui attire chaque année des millions de visiteurs venant de l’étranger.

Le marché français des parcs à thème est également caractérisé par l’utilisation croissante de techniques marketing deplus en plus sophistiquées. Plus ciblées, ces nouvelles techniques permettent d’attirer et d’inciter à la revisite.

Les entreprises évoluant dans ce secteur ont, en outre, développé des services annexes : chaînes d’hôtels et développement de réseaux de distribution (via agence de voyage).

Chaque parc, selon ses moyens et sa culture d’entreprise développe ses propres méthodes pour attirer leplus de visiteurs dans ses attractions.

I. Analyse du marché des parcs d’attraction français

1

2 1.1. Taille du marché

Taille de marché 1994-1999 Million visiteurs
1994 21,2
1995 22,1
1996 23,4
1997 25,2
1998 27,3
1999 29,5

Source : Euromonitor[1]

En 1999, le marché français des parcs à thème a augmenté de 8,1% par rapportà 1998 pour atteindre un volume de 29,5 millions de visiteurs en 1999.

3 1.2. Structure du marché

Sur le marché du parc de thème, il existe 2 secteurs : Parc à thème multiple et Parc de thème unique.

Secteur du marché 1995 – 1999 (en millions de visiteurs)

1995 1999
Parcs de thème multiple 12,8 21,6
Parcs de thème unique 9,3 7,9

Source : Euromonitor

Le parc àthème multiple est devenu le secteur le plus important et le plus dynamique sur le marché et attire 73% des visiteurs du marché 1999.

Le marché des parcs à thème unique est quant à lui en déclin (- 34%). Parmi eux, les parcs les plus réactifs, essentiellement ceux de grandes tailles ont choisi de diversifier leurs investissements notamment en construisant des infrastructures plussophistiquées.

4 1.3. Part de marché

Part de marché en 1998 (en % de visiteurs)
Disneyland Paris 45,8
Futuroscope 11
Parc Aquaboulevard 8,4
Parc Astérix 6,2
Walibi France 4,9

Le marché des parcs à thème est un marché en concurrence oligopolistique : même si près de 60 entreprises se partagent le marché, le marché reste dominé par 5 acteurs clés. DisneylandParis, le Futuroscope, Aquaboulevard, le Parc Astérix et Walibi France attirent plus des ¾ des visiteurs totaux.

Disneyland Paris, géré par Euro Disney SCA, dominent le marché : il a attiré 12.5 millions de visiteurs en 1998 et a une part de marché de 45%.

Les principes concurrents de Disneyland sont le Futuroscope de Poitiers et le Parc Astérix, situé au nord de Paris ; parcs qui ont accueillisrespectivement 3 millions et 1,7 millions de visiteurs en 1998. Depuis quelques années, les Aqua parcs ont commencé à se populariser auprès des visiteurs, parmi eux, le parc Aquaboulevard a attiré 2,3 millions de visiteurs et occupe la troisième position juste devant le parc Astérix.

Malgré l’importance des concurrents, tous les parcs à thèmes ont bénéficié de « l’effet Disney » :...
tracking img