Renault

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Un diagnostic externe correspond à l’analyse de l’environnement de l’entreprise.

On commence toujours par ce diagnostic (exemple du docteur qui fait la visite médical et après il apprend que c’était le marathon, on ne fait pas la même visite).

Les critères impératifs lors d’un diagnostic externe :

- Facteurs Clefs de Succès : c’est les éléments de l’environnementque l’entreprise doit maîtriser pour exercer son activité dans cet environnement. (exemple : Ordre des experts comptables, avoir le diplôme, connaître la réglementation, avoir un passeport pour aller à l’étranger, les brevets …). Il ne faut pas définir un FCS comme une force de l’entreprise (« ils ne sont pas beaux »), ce n’est pas le succès de l’entreprise. Un FCS c’est ce qu’on doit maîtriser surle marché.
- Facteurs Stratégique de Risque : c’est les éléments de l’environnement susceptibles de compromettre la stratégie (la réussite) de l’entreprise. (exemple : la fin du brevet, l’arrivée d’un nouvel entrant, terrorisme pour les avions, le prix du pétrole, le change des devises …).
- Menaces : c’est la même chose que le facteur stratégique de risque
-Opportunités : c’est un risque positif. C’est un élément qui peut apparaître sur un marché et qui est positif pour la stratégie de l’entreprise. (Exemple : défaillance dans le produit du concurrent, fluctuation du Dollars, changement de la loi …).
- Avantage concurrentiel : c’est la maîtrise d’un facteur clef de succès (peut s’appuyer sur un Savoir Faire Différentiateur) supérieure aux concurrents.Exemple :
Un restaurant gastronomique
• FCS : un bon cuisinier, la qualité du produit, le lieu du restaurant
• FSR : un restaurant qui ouvre à proximité, le prix des produits et l’approvisionnement, les maladies (vache folle, non contrôle vétérinaire,…)
• Opportunités : diversification de produits (surgelé), développer une image ou un savoir faire (comme pour lesastronautes)
• Avantage concurrentiel : type de cuisine (innovation comme la cuisine moléculaire), chef renommé (savoir faire différentiateur)

Les chaînes de valeur :

[pic]
Un fournisseur vend à un client, qui revend à un de ses clients, qui revend à son client… Pour finir, il y a un produit fini qui est vendu à un client final.
Exemple : une chaîne dans l’automobile :il y a ceux qui vendent du tissu, puis ceux qui achètent le tissu pour faire les sièges, puis celui qui achètent les sièges pour les mettre dans une voiture. A la fin, il ya une voiture terminée qui est vendue à un particulier.
Si on est un maillon qui ne sert plus à rien, on va déposer le bilan, il faut donc savoir à quel niveau de la chaîne on est, pour savoir si on toujours utile (onpeut mesurer ça en fonction si on créée de la valeur).
Pour la TVA, un pays est considéré comme une chaîne de valeur.
Il ne faut pas oublier que tout au long de la chaîne, il y a des concurrents. De plus, il ya d’autres chaînes qui s’ajoutent (Electricité, fabricant de machine, …).

Exemple :
Un expert comptable : les clients sont des entreprises ou particuliers (pour lesdéclarations d’impôt parfois). On dit que la chaîne est BE TO BE.
Mais il y a comme autres maillions : les fournisseurs de logiciels, fournisseurs de papiers ou de bureautiques, le plan comptable,…
Il y a 2 types d’intervenants : les stratégiques (obligatoires pour l’entreprise) et les non stratégiques (peu d’importance pour l’entreprise : comme le fournisseur de papier, s’il est trop chers,on peut changer).

Analyse plus précise des maillions de la chaîne :

[pic]
Le nouvel entrant correspond à un concurrent.
Par contre le substitut est une entreprise qui nous remplace (comme par exemple les téléphones fixes vis à vis des téléphones portales ou d’Internet).
Pour l’expert comptable, il n’y a pas de substitut, car il y a l’ordre des experts...
tracking img