Voyage au bout de la nuit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (978 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Louis-Ferdinand Céline est un écrivain du 20éme Siècle dont l’œuvre est reconnue pour son style et sa vision du monde, même si les choix politiques de son auteur ont été trèscontestés.
Voyage au bout de la nuit, commence par un extrait d’une chanson : « Notre vie est un voyage dans l’hiver et dans la nuit, nous cherchons notre passage dans le ciel où rien ne luit ». Cette phraseest représentative de l’atmosphère du récit. Peinture réaliste et satirique, écrite entre les deux guerres, le récit à la première personne raconte dans un style oral l’itinéraire de Ferdinand Bardamu,une sorte de double de l’auteur Céline. Comme Candide, le héros découvre le monde et ses horreurs : la guerre en Europe, le colonialisme en Afrique et l’industrialisation qui asservit (mettre enesclavage) les hommes en Amérique.
Nous sommes ici au début du roman : partit pour le front, le narrateur découvre l’absurdité de la guerre. Il s’agit d’un récit où se mêlent les observations et lesréflexions du narrateur. La langue populaire, par sa spontanéité accentue le caractère réaliste du passage.
Problématique : Comment Céline dénonce-t-il la guerre ?
Annonce du plan : I/ Lenarrateur : un personnage différent des autres.
II/ Les autres personnages : des êtres incompréhensibles.
III/ La critique de la guerre.

I/ Le narrateur un personnage différent desautres.

a) Un antihéros

Bardamu n’a pas les caractéristiques du héros positif, il n’est pas un modèle, il a la « frousse » face à l’ennemi, il est paralysé : « je n’osai plus bouger ». Il s’interrogeconstamment, on trouve cinq points d’interrogations. De plus la ponctuation très forte avec de nombreuses exclamations marque sa stupéfaction. Enfin, il utilise aussi des interrogations auxquelles iln’apporte pas de réponses. Tous ces éléments soulignent la panique du narrateur devant son constat effrayé face aux combats.

b) Un antiromantique

Bardamu a pour lui sa franchise et sa...
tracking img