Amphi Grèce Rome

11628 mots 47 pages
Intro historique du droit.

Qu'est ce que le droit ?

Un ensemble de règles édictés et censuré s’imposant au membre d'une société (latin directus, sans détour) sens moral, ce qui est juste. Juriste Romain, Art du bon et du juste. Jean Garbonnier (g. juriste, passion du droit) le droit ne recouvre pas toutes les relations entre individus, peuvent être réglés par d'autres choses (savoir vivre). Règles non-sanctionnés pénalement, distinguer le droit de la morale (règles observés par la conscience de chacun appliqué au « for interne » (conscience perso) à distinguer, le droit des usages, règles adoptés de manière souple par une communauté.

Montesquieu, toutes les nations ont un droit, c'est faux. Il existe des sociétés sans droit, individu obéissent à des commandements divins et à ses interprétation. Ou aux ordres d'un individu, règne arbitraire. Europe → fétichisme du droit, passion du droit, expliqué par l’héritage Romain et sa culture.
En cas de conflit le droit se révèle nécessaire, il faut alors « dire » le droit ( latin iuris dicere, d'ou juridiction) Différente façon de le dire. Exemple, société archaïque, observation de phénomène naturel (vol oiseau) pour dire les règles de droit ou entrailles animaux. Plus simple d'adopter des normes générales, révélés par des divinités, philosophes, temps (coutume), législateur, ou par ls orfèvres du droit (praticiens, notaire) ou par la doctrine (commente le droit), complexe, multiple, « des droits » Plusieurs distinctions : plusieurs système juridique → droit Romain (civil) s'applique en Europe. Famille du common law en GB, EU, Australie,. Mais aussi Bijuridisme, (deux précédent) ex : droit écossais. Ou bien système de nature religieuse (Vatican, droit canonique → Église catholique).
De plus, droit naturel, commun à toute l'Humanité, observation nature, opposé au droit positif (ensemble des règles, applicable à un moment donné dans une société donné, ex 3em Reich)

I. PARTIE. LE SOCLE ANTIQUE

Origine du droit

en relation

  • cadre politique de l'anicen rome
    4769 mots | 20 pages
  • sanctuaire ancienne
    4131 mots | 17 pages
  • La romanisation des Gaules
    2060 mots | 9 pages
  • CIVILISATION
    3559 mots | 15 pages
  • esclavage
    2183 mots | 9 pages
  • Introduction au droit
    9129 mots | 37 pages
  • Plaire et instruire
    30325 mots | 122 pages
  • frfrh
    25015 mots | 101 pages
  • L'idée européenne des années 1920 à nos jours
    4445 mots | 18 pages
  • Histoire de la médecine-cours
    6836 mots | 28 pages