Commentaire de texte traité des autorités théologiques et politiques

Pages: 9 (2042 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Commentaire de texte : extrait de Spinoza Traité des autorités théologiques et politiques

Le texte présenté est extrait d’un écrit de Spinoza parut en 1670 qui s’intitule Traité théologiques et politiques. Dans ce texte l’auteur aborde le thème des croyances et des superstitions en lesquelles l’homme est amené à croire au cours des différentes expériences de son existence. Spinozas’interroge alors sur le pourquoi de l’apparition de ces croyances et dans quel contexte l’homme commence à être en proie à la superstition. Pour expliquer ce phénomène on peut commencer par se demander ce qu’est une superstition. Le mot en lui-même provient du latin superstitio, ce qui signifie croyance. Une superstition c’est ainsi ce que l’on appelle une déviation du sentiment religieux fondée sur lacrainte ou l’ignorance et qui prête un caractère sacré à certaines pratiques, obligations. Cela peut également être une croyance fondée sur divers sur des présages tirés d’évènements fortuits comme par exemple
le nombre treize, la présence d’un chat noir ou encore le fait de passer sous une échelle. On-considère que la présence de certains objets ou certains signes peuvent apporter le malheur oule bonheur selon sa signification. De plus l’auteur tente ici de nous exposer certains aspects de la conduite humaine et certains traits qui leurs sont caractéristiques afin de nous expliquer pourquoi les hommes sont victime de ces diverses croyances. Dans un premier temps nous verrons que l’auteur tente de nous expliquer quand et pourquoi l’homme est en proie à la superstition. Dans un secondtemps nous pourrons démontrer que Spinoza cherche à nous expliquer l’importance de la religion et en quoi elle répond à un besoin des hommes.

Tout d’abord, on peut souligner le fait que la première phrase du texte Spinoza s’interroge sur le sens de la vie en général. L’auteur met ici en avant les conditions nécessaires pour que l’homme ne soit pas en proie à la superstition. Ainsi, Spinoza exposele fait que deux conditions sont indispensables ; « Si les hommes avaient le pouvoir d’organiser les circonstances de leur vie au gré de leur intentions, ou si le hasard leur était toujours favorable, ils ne seraient pas en proie à la superstition » (l.1 et 2). Plus précisément, le « si » hypothétique du début du texte montre la volonté de philosopher sur le sens de la répartie des actionsdes hommes en fonction des évènements qui guident et régulent leur vie. Comme cité par Spinoza, si toutes les circonstances de vie étaient favorables à l’homme, celui-ci ne serait surement pas en proie à la superstition. C'est-à-dire que les caprices du sort sont l’essence même de la nécessité à percevoir une entité supérieure dirigeant les évènements et surtout dont émanent des signes dont laréalisation concrète se matérialise sur la vie terrestre. La superstition est donc fondée sur la crainte et surtout sur le désir de respecter la volonté d’êtres sacrés. Ainsi la superstition s’explique selon l’auteur par le fait que l’homme ne peut pas toujours tout maîtriser, il ne peut contrôler le hasard ou en être le maître. De ce fait il rencontre différents obstacles ou difficultés qui laisseplace au doute et à l’incertitude et par conséquent à avoir de nouvelles croyances. On peut ainsi voir que la superstition est dut à des troubles rencontrés au cours de la vie quotidienne, troubles qui laisse place au doute. En effet les hommes peuvent être « acculés à une situation si difficile qu’ils ne savent plus quelle résolution prendre …» (l. 3 et 4). Lorsque l’homme est face à un problème ledoute s’installe, l’incertitude le prend et il ne sait pas toujours comment réagir. Pour expliquer ces situations difficiles l’auteur fait ici appel aux « faveurs capricieuses du sort » (l.5), c'est-à-dire aux décisions qui relèvent du hasard. Or ici, le sort peu également renvoyer à l’idée d’une puissance surnaturelle qui semble gouverner la vie humaine ; c’est ce que l’on appelle le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Spinoza traité des autorités théologiques et politiques
  • Commentaire de texte
  • Commentaire de texte, spinoza, traité théologico-politique.
  • Diderot, autorité ( commentaire de texte)
  • Philosophie politique : commentaire de texte
  • Commentaire de texte voltaire traité sur la tolérance
  • Traité théologico-politique de spinoza ( commentaire )
  • Spinoza, Traité de théologico-politique, 1670

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !