Fiche commentaire les obsèques de la lionne

740 mots 3 pages
LES OBSEQUES DE LA LIONNE
JEAN DE LA FONTAINE

C’est une satire de la cour et de l’hypocrisie des courtisans
De plus c’est aussi une critique de la naïveté du roi.
Il faut savoir que ce que Jean de La Fontaine dénonce dans ce texte ne s’applique pas à son époque puisque c’est Louis 14 qui a inventé le concept de la cour pour augmenter son pouvoir.
Il y a du vers 1 au 16, le récit du deuil à la cour
Du vers 17 au 23, une parenthèse permettant d’analyser le fonctionnement de la cour.
Du vers 24 au 38, on a l’accusation du cerf.
Du vers 39 à 51, le cerf ruse et gruge tout le monde. Il retourne la situation.
Et enfin du vers 52 à 55 le fabuliste nous donne sa moralité.
On retrouve la symbolique traditionnelle des fables : le lion représentant le Roi, les carnivores évoquant les courtisans, et les herbivores renvoyant au tiers état.
L’adverbe « aussitôt » au vers 2 et les passés simples à la rime « mourut » / « accourut » aux 2 premiers vers, témoignent de la réactivité des courtisans.
Au vers 2, le pronom « chacun » traduit un mouvement collectif et unanime.
Le complément de but « pour s’acquitter » révèle l’absence de sincérité des condoléances faites au roi, renforcée par le terme « surcroit » au vers 5.
Les diérèses (une diphtongue en 2 syllabes) à la rime des vers 4 et 5 « consolation » / «affliction » semblent accentuer la comédie du deuil des courtisans.
Les complément de but « pour régler » et « pour placer » aux vers 9 et 10, renvoient au respect du protocole (de l’étiquette) et annoncent l’intérêt des courtisans pour les obsèques.
Le fabuliste évoque par l’impératif « jugez si » au vers 11 qui associe le lecteur à la satire de la cour.
Les termes aux vers 13 et 16, « antre » et « rugir » jouent sur la double dimension des personnages : animaux humanisés.
Le fabuliste apparaît dans son récit, avec le verbe « je définis » au vers 17, pour donner une caractérisation de la cour.
Le ton adopté est celui de l’ethnographe avec les termes « pays

en relation

  • Français d°2
    13636 mots | 55 pages
  • Francais
    9788 mots | 40 pages
  • Synthèse l'etranger
    5673 mots | 23 pages
  • Texte test2
    12058 mots | 49 pages
  • Hugo
    12041 mots | 49 pages
  • Edick
    30502 mots | 123 pages
  • AL7FR20TEPA0212 Sequence 06
    37099 mots | 149 pages
  • Livre du professeur 2nd terre littéraires
    176047 mots | 705 pages
  • 9782210441163_francais1_LDP_chapitre4
    56485 mots | 226 pages
  • Livre Francais Terminal Ba pro
    97207 mots | 389 pages