Lecture analytique LS

3330 mots 14 pages
EXTRAIT 1
Présentation du texte
Esprit transdisciplinaire, Claude Lévi-Strauss (1908-2009) l'a assurément été : droit, philosophie ethnologie, géologie, littérature, linguistique, anthropologie, psychanalyse, histoire de l'art ont constitué les fondements d'une pensée majeure du XXe siècle qui fut consacrée par son entrée à l'Académie française en 1973 et la publication d'un choix de ses Œuvres dans ta prestigieuse « Bibliothèque de La Pléiade » des éditions Gallimard en 2008. Il fut bien involontairement considéré comme l'un des piliers de la pensée structuraliste qui cherche à découvrir, derrière la diversité des phénomènes sociaux et linguistiques, des schémas réguliers, récurrents, qui informent les mythes, les rituels, les pratiques et les comportements de toutes les cultures et mentalités humaines. Quelques ethnologues, tel Robert Jaulin (1928-1996), ont certes critiqué cette perspective car elle se fonderait sur un européocentrisme en retrouvant, par-delà la diversité apparente, voire illusoire, des cultures, la même origine: les structures d'un inconscient universel. Mais on ne peut nier que l'œuvre de Lévi-Strauss a exercé une influence considérable sur la conception contemporaine de l'être humain et a ouvert des perspectives à un nouvel humanisme. Race et histoire est, après sa thèse sur Les Structures élémentaires de la parenté (1949), le second grand texte de son auteur. Précédant de peu Tristes tropiques (1955), qui le fit connaître du public, c'est un essai important quoique bref, dans lequel Lévi-Strauss pose clairement certains problèmes cruciaux que pose la diversité humaine : racisme ethnocentrisme, rapport entre culture et civilisation, etc. Malgré sa complexité, cet essai, magistralement écrit, est un ouvrage de moraliste moderne dont ta lecture est passionnante.
Nous verrons comment Levi Strauss part de la définition de l’ethnocentrisme pour nous amener à réfléchir sur notre propre vision du monde.
I. Levi Strauss part de la définition de

en relation

  • Balza
    3331 mots | 14 pages
  • Lecture analytique: article innondation de voltaire
    1119 mots | 5 pages
  • Concours
    1388 mots | 6 pages
  • Koko
    1242 mots | 5 pages
  • La dyslexie
    930 mots | 4 pages
  • Si c'est un homme
    767 mots | 4 pages
  • La sociologie de la littérature selon escarpit
    11769 mots | 48 pages
  • Unix
    15915 mots | 64 pages
  • L atelier de grumberg
    1290 mots | 6 pages
  • Deleuze et le problème de la vie - vers une ontologisation du quotidien
    20798 mots | 84 pages