Aurélia

par

Le narrateur

Le narrateur : N’est autre que Gérard de Nerval comme nous le confirme l’éditeur : « Gérard par sa faute vient de perdre Jenny, qu'il appelle Aurélia. Il apprend bientôt sa mort et la divinise en imagination. » Donc Gérard de Nerval tombe éperdument amoureux d’Aurélia. Seulement, il s’enfuit après avoir échangé des moments passionnés avec la belle. La perte de sa dulcinée, dont il se sent « responsable », le plonge dans le désarroi total et le condamne à l’errance entre rêve et réalité. Il l'aime et l’aimera toujours même si elle n’est plus là. Malgré le fait qu’il s’étonne de la persistance de ses sentiments : « Quelle folie, me disais-je, d'aimer ainsi d'un amour platonique une femme qui ne vous aime plus ! », il sait qu’ils ne s’en iront jamais.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le narrateur >

Dissertation à propos de Aurélia