Comment être détective avec un sale gosse à garder

par

Résumé

C’est le début de l’été au Canada. StéphanieDiamond (Stevie dans l’édition anglaise), dite Steph, est aux anges car elle etson camarade Jesse Kulniki vont quitter la ville de Vancouver pour rejoindre lepère de Steph dans les environs de Revelstoke, au cœur de la Colombie-Britannique.Non seulement cela veut dire qu’ils vont manquer ainsi quelques semaines declasse, mais ils vont se plonger dans les joies de la vie en pleine nature.

En effet, le père de Steph dirige un camp deforestiers, des hommes rudes dont le travail consiste à planter des arbres làoù les équipes de bûcherons les ont abattus. Les deux jeunes adolescents – ilsont douze ans – se réjouissent d’avance en songeant aux promenades en canoë etaux explorations diverses auxquelles ils vont pouvoir se livrer. De plus, cesera peut-être pour eux l’occasion d’exercer leurs talents de détectives. Eneffet, ils ont formé l’agence Diamond et Kulniki. Ils ont déjà un succès à leuractif : ils ont récupéré les mille dollars d’un vol et on a même parléd’eux dans les journaux !

Aussi, quelle n’est pas la consternation deSteph quand, arrivée au camp, elle découvre que Jesse et elle devront avoirpour compagnon permanent Alex, le fils de cinq ans de Milly, la cuisinière ducamp. Steph n’a aucune envie de se trouver encombrée par ce gamin qui parle etbouge sans cesse et qui se jette d’emblée sur elle et la serre dans ses brascomme un boa constrictor le ferait de sa proie. Il est diablement agaçant et nerêve que de jouer, jouer, jouer, et à des jeux de petit. Et quand il ne jouepas, il ne parle que de Ralph le Rat Robot, son idole. C’est un personnage pourenfants, et Steph est effondrée en constatant que non seulement Jesse sembleplutôt bien s’entendre avec Alex, mais qu’il connaît en outre fort bien Ralphle Rat Robot. Alex aime tellement cet animal qu’il possède même une montre àson effigie, montre qu’il porte non pas au poignet, mais à la cheville – envoilà une idée ! Mais bon gré mal gré, il faut bien accepter l’enfant.

De plus, il leur révèle une incroyablehistoire : sa mère est venue trouver du travail en ce lieu reculé car ellea été mêlée, en tant que victime, aux agissements d’un escroc internationalnommé Ragnall l’Élastique. Il a loué leur maison de Vancouver sous un faux nom,la police a débarqué et il semble avoir laissé derrière lui un objet auquel iltient beaucoup, mais de quoi s’agit-il ? Toujours est-il que la viefamiliale s’en est trouvée grandement perturbée et que Milly et Alex espèrent trouverun peu de paix dans ce camp reculé. Cette histoire mystérieuse intrigue Steph,qui aimerait bien voir l’agence Diamond et Kulniki résoudre cette nouvelleénigme. Et si Ragnall l’Élastique avait suivi ses victimes au camp ? Deuxfois déjà la caravane de Milly et Alex a été fouillée de fond en comble en leurabsence. Voilà qui est bizarre…

Immédiatement, Steph se met sur la piste. Ellerepère très vite quatre nouveaux forestiers qui ont rejoint récemment l’équipede son père. Le plus visible, c’est l’Homme des Montagnes, un personnagesolitaire et hirsute dont le regard fixe effraie un peu Steph et Jesse. Et puisil y a Wilbur et Lucille. Cette dernière fait montre d’un bien mauvaiscaractère et n’est guère avenante. Quant à Wilbur, il semble bien mal taillépour le dur travail des forestiers : il s’y prend très mal, pousse delongs soupirs fatigués et prend bien souvent le temps d’une pause cigarette.Cependant Wilbur et Jesse trouvent un terrain d’entente : les jeux vidéosur console, en particulier celui qui met en scène Ralph le Rat Robot, encorelui… Et puis, il y a le quatrième nouveau venu. C’est Jake, un garçon degrande taille aux longs cheveux bruns. Lui travaille vite et bien, mais ilintrigue les deux adolescents car il ne répond pas souvent quand onl’appelle… Et si Jake n’était pas son nom ? À moins qu’il ne soitsimplement dur d’oreille.

Les deux détectives vont fouiller la tente del’Homme des Bois et découvrent d’étranges documents rédigés en chinois. Or,Ragnall l’Élastique trafique précisément avec Hong Kong, et c’est la languequ’on parle là-bas. Steph et Jesse trouvent cela des plus étranges, mais ils n’ontguère le temps de pousser leurs investigations plus loin : ils se fontsurprendre par l’occupant des lieux et doivent s’enfuir. Ils en sont quittespour une belle frayeur. Ils élaborent alors un nouveau plan. Le soir même doitavoir lieu au camp une fête des forestiers. Ce sera l’occasion de piégerRagnall l’Élastique, dont ils savent qu’il est friand de pizzas anchois-olives.Ils verront bien qui des trois suspects se jette sur le plat ! Et c’estJake qui se sert en premier. Dès le lendemain, ils décident de suivre l’hommeaux longs cheveux, accompagnés d’Alex qui croit que l’on joue à cache-cachedans les bois. Au cours de cette partie qui n’en est pas une, Alex enfermeSteph dans la nauséabonde cabane qui sert de toilettes. Elle est furieuse, maissa désagréable situation lui permet de surprendre une étrange conversationentre Jake et un forestier… Elle tient le coupable !

Le lendemain, le camp est désert, ou presque.Les adultes sont presque tous partis à Revelstoke, Alex avec eux. Seuls restentau camp Steph et Jesse, et aussi Rebecca, l’aide-cuisinière qui travaille avecMilly. Soudain, Jake paraît, il semble très inquiet, il cherche quelque choseou quelqu’un… Il se rend dans la cabane des toilettes et Steph parvient à l’yenfermer. Elle court vers le camp pour y trouver Wilbur et lui annonce cequ’elle vient de faire. Mal lui en prend, car l’individu éclate de rire et luiapprend que Jake est un policier et que Ragnall c’est lui, Wilbur !Allons, fini de rire, il faut lui donner ce qu’il cherche, et vite ! Lesdétectives en herbe ne peuvent s’exécuter, car ils ignorent quel est l’objetconvoité. C’est un ours curieux qui dénoue la situation : il effraieRagnall qui court se réfugier dans un hangar. Jesse délivre alors Jake quiarrête le trafiquant. Une question demeure, cependant : que recherchaitdonc ce triste individu ? C’est Steph qui découvre le fin mot de l’affaireet donne la solution à tous les protagonistes rassemblés dans la tente faisantoffice de réfectoire : l’objet, c’est une puce électronique cachée dans lamontre d’Alex, introuvable puisqu’il la porte à la cheville. Qui irait lachercher en un endroit pareil ? Enfin, Ragnall avait une complice dans lecamp et c’était Rebecca, l’aide-cuisinière.

Voilà, les vacances peuvent reprendre un coursnormal. Les promenades succèdent aux parties de pêche, et quand tous seront deretour à Vancouver, nul doute que Steph et Jesse seront désormais d’affectueuxbaby-sitters pour Alex le jeune détective !

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >