Comment être détective avec un sale gosse à garder

par

Une jeune fille comme héroïne de roman

Stéphanie Diamond s'inscrit dans la lignée des héroïnes littéraires auxquelles un jeune lectorat féminin sera plus capable de s’identifier. Comme nombre d'entre elles, Steph doit exister dans un monde où les hommes sont les personnages importants, les femmes étant reléguées au second rang.

En effet, le principal décideur de l'histoire, c'est le père de Steph. Il décide de la date et du lieu des vacances de sa fille, il est le chef du chantier et décide de qui travaille et où. Il est dans son chantier comme un commandant sur son navire, seul maître après Dieu. Il a aussi le pouvoir d'obliger Steph à être la baby-sitter d'Alex, de la consigner dans sa caravane ou de lui interdire telle ou telle partie de la forêt. Ce sont là ses responsabilités de père et elles sont naturelles. Mais Steph est une toute jeune adolescente et les ailes de l'indépendance commencent à grandir entre ses épaules, d’autant plus qu'elle ne joue pas à la poupée ni aux jeux vidéo. Elle est détective et elle se sent la responsabilité de résoudre une énigme. Le policier, Jake, celui qui porte une arme et qui a le pouvoir d'arrêter les méchants, c'est un homme. Quant au méchant lui-même, c'est un homme lui aussi (et même plusieurs à la fois puisqu'il a la capacité de changer d'identité quand bon lui semble). Pourtant, sans l'intuition et l’opiniâtreté de la jeune fille, tous ces beaux messieurs seraient le bec dans l'eau : le père avec trois faux ouvriers parmi ses équipes, le policier sans coupable et le trafiquant encore à la recherche de la fameuse puce électronique.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une jeune fille comme héroïne de roman >

Dissertation à propos de Comment être détective avec un sale gosse à garder