Du monde entier

par

A – De longs voyages

Le début du XX° siècle verra en Europe l’avènement de l’industrialisation, après l’Angleterre et les méthodes de travail américaines, comme le Fordisme par exemple, et c’est une période moderne et mécanisée qui s’ouvre en occident, une période où les transports sont plus efficaces, plus rapides, et un peu plus populaires dans le sens où ce n’est plus réservé à une élite sociale, bien que les voyages en train et en bateau restent encore onéreux. Cette période est celle de la jeunesse de Blaise Cendrars, période où, il l’avoue lui-même, il était inconscient, et avide de découvertes ‘’ J’avais quinze ans et je débutais dans toutes ces bêtises’’, à l’aube de son expérience.

Les voyages étaient longs à cette époque, et Blaise Cendrars va ainsi parcourir le monde, traversant de vastes plaines, des grands espaces, des étendues de terres et d’eau, à la recherche de la beauté, d’un nouvel horizon, de nouvelles personnes. Tout cela va nourrir l’esprit et l’inspiration du jeune homme, en quête de nouveautés, montrant son amour pour le monde, afin peut être d’atteindre la sérénité comme il l’exprimait ‘’ « La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit désespéré et, pour être désespéré, il faut avoir beaucoup vécu et aimer encore le monde. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire A – De longs voyages >

Dissertation à propos de Du monde entier