Du monde entier

par

C - Le Panama ou les aventures de mes sept oncles

Le troisième long poème est intitulé '' Le Panama ou les aventures de mes sept oncles '' et comme la Prose du Transsibérien, il fut rédigé en prose. Comme son titre le laisse deviner, ce poème va traiter de la vie des oncles de Cendrars, mais aussi de sa jeunesse : en effet, Cendrars a connu ces oncles, mais pas tous, et de nombreux faits lui furent racontés par sa mère, lorsqu’il était petit ‘’ Ma mère me racontait les aventures de ses sept frères ‘’. Les faits sont réels, et Cendrars s'inspirera de ce qu'il trouvera chez un notaire, disposant de papiers officiels concernant l'existence de ces sept hommes.

Comme l'indique '' le panama '', le poème traite en partie de l'affaire du krach de la bourse du Panama, et le projet de canal entre les deux continents américains, dont le père de Cendrars était actionnaire, là où il perdit énormément d'argent, comme de nombreux investisseurs qui pensaient faire fortune dans cette entreprise, ce qui est exprimé dès le début : ‘’ Que le crach du Panama est d'une importance plus universelle Car il a bouleversé mon enfance. ‘’ Ce projet fut gangréné par les magouilles des hommes politiques et par les investisseurs, les prix finaux étant beaucoup plus élevés que les prix annoncés au départ, et l'argent ayant servi à corrompre beaucoup d'hommes au pouvoir : ce poème traite ainsi du voyage, du monde entier comme les deux poèmes précédents, mais aussi du monde moderne, la création du canal, et du transport, du commerce entre les états, et les avantages que pourraient tirer les transporteurs de la création de ce canal, ne les obligeant plus à contourner le continent américain. Il prend la forme d'une conversation avec sa mère...

Inscrivez-vous pour continuer à lire C - Le Panama ou les aventures de mes sept oncles >

Dissertation à propos de Du monde entier