Effroyables jardins

par

André

Il est le père du narrateur, ancien résistant durant la Seconde Guerre mondiale. C’est un instituteur très aimé de ses élèves mais méprisé de son fils à cause de sa passion pour son second métier non rémunéré : clown. Tout le monde l’appelle « ce sacré » sans donner de fin à la phrase, ce qui a le don d’exaspérer le narrateur pour qui il n’est rien d’autre que « le plus triste des clowns tristes ». On peut qualifier ce personnage de courageux et bouleversant, très touchant.

Inscrivez-vous pour continuer à lire André >

Dissertation à propos de Effroyables jardins