Effroyables jardins

par

Axes de lecture

Ce roman s’organise sous la forme d’une boucle. En effet, le côté cyclique de l’histoire intervient par le fait que le narrateur enfant du début devient un adulte rendant hommage au père et à la famille qu’il méprisait dans sa jeunesse. Pour se faire, l’œuvre fait appel à plusieurs étapes que l’on peut différencier au nombre de trois. On trouve une première partie concernant uniquement la relation père-fils qu’entretient le narrateur ainsi que ses pensées d’enfant. Puis une seconde partie se fait révélatrice puisqu’un second récit vient s’encastrer dans le premier pour révéler le secret du père, André. Finalement, la dernière partie se finit sur un hommage particulièrement fort au nom de la Résistance et de la famille.

Tout au long du roman, plusieurs thèmes se superposent et se mélangent. C’est ainsi que, par l’intermédiaire du second récit, on retrouve le contexte historique de la Seconde Guerre mondiale avec de nombreux détails réalistes et engagés. Mais on retrouve également le thème du rire qui pose plusieurs questions quant au personnage particulièrement mystérieux du clown sans nom, personnage qui erre dans le livre jusqu’à la fin.

Nous verrons donc dans un premier temps, l’évolution de l’image du père dans le roman du point de vue du narrateur, puis, dans un second temps, le thème du rire à travers le personnage du clown, enfin, en dernière partie, la reprise réaliste du contexte historique du récit encadré.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Axes de lecture >

Dissertation à propos de Effroyables jardins