Hamlet

par

Un cadre politique

Bien qu’on le remarque moins que d’autres aspects, Hamlet est une pièce où la politique tient une grande place. Le Danemark sort après tout d’une crise politique : le roi est mort soudainement et la succession s’en est trouvée chamboulée. Là où on se serait attendu à ce que le fils monte sur le trône, c’est le frère qui le fait, avec l’aide des nobles. De toute évidence le Danemark est une monarchie élective, mais il n’en demeure pas moins que c’est une manœuvre inattendue. Peut-on parler de coup d’État ? Pas exactement, mais la situation s’y apparente. Par-dessus cela, le nouveau roi épouse la reine veuve, mariage incestueux selon les normes de l’époque et en plus étrangement rapide. En dehors des frontières, le Danemark se trouve menacé par le fils d’un vieil ennemi, Fortinbras. Dans ce cadre assez tendu, toute déviation de la norme est remarquable et dangereuse ; et que l’héritier au trône perde soudainement sa raison est une immense menace qui risque d’affecter toute la nation. Ce n’est donc pas seulement une affaire de famille. Un pays entier est un jeu et même avant que Hamlet ne fasse la rencontre du fantôme de son père, la situation est instable.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un cadre politique >

Dissertation à propos de Hamlet