Hiroshima mon amour

par

« Hiroshima, mon Amour »

Depuis le titre de l’ouvrage, le lecteur voit un lien direct du contenu du film avec une belle histoire d’amour. A première vue, l’amour est dédié à Hiroshima, cette ville japonaise, historique et célèbre, à la suite de tristes circonstances que tout le monde connait. Il s’agirait donc d’une personnification qui montre les plaies encore mal cicatrisées et d’une profonde souffrance que même l’amour arrive à peine à faire oublier. Le titre seul fait ressurgir en nous, en tant que lecteur, une série d’images atroces qui ont suivi l’explosion de cette terrible bombe atomique. Que vient donc faire l’amour, ici ? Le message que veut certainement faire passer l’auteur est : on t’aime pour ce que tu es, aujourd’hui. On t’aime de te voir toujours debout et toujours aussi belle, malgré un passé douloureux, aussi riche soit-il historiquement. L’amour apporté à cette ville prouve au lecteur que l’on peut oublier cet horrible acte inhumain mais qu’en même temps, il y a une sensation de protection, d’enveloppe pour ce genre de tragédie ne se reproduise plus.

            L’amour porté à Hiroshima est aussi celui pleinement partagé avec un homme qui portera le même nom que sa ville natale. Le scénario / film s’ouvre bien sur une scène d’amour qui met en valeur un couple nu s’enlaçant follement, à n’en plus finir.

« Ils sont ensemble sous la douche de la chambre d'hôtel. Ils sont gais. Lui, pose la main sur son front de telle manière qu'il lui renverse la tête en arrière ».

 Deux inconnus qui se donnent éperdument en amour montre une volonté de fusion éternelle entre les deux corps, mais aussi, si...

Inscrivez-vous pour continuer à lire « Hiroshima, mon Amour » >

Dissertation à propos de Hiroshima mon amour