L’énigme des Blancs-Manteaux

par

Mauval

Spadassin, sicaire, assassin… c’est ainsi queMauval est désigné tout au long du roman. C’est « un homme encorejeune, le crâne aux cheveux courts sillonné d’une cicatrice. Au premier regard,il offrait une sensation d’équilibre et de douceur, mais cette première imageétait aussitôt détruite par la lueur implacable des yeux immobiles. La boucheaux lèvres minces se serrait si fort, quand elle se crispait, que l’ensemble duvisage, vide de sang et de vie, était celui de la mort. » Protégé parquelques hauts personnages, « il est, de fait, le vrai maître duDauphin Couronné. » Il attente plusieurs fois à la vie de Nicolas leFloch, qui le tue d’un coup d’épée lors d’un combat.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Mauval >