L’Épreuve

par

Frontin

C’est le valet de Lucidor. Bien qu’il risque de perdre l’amour de Lisette, il se met au service de son maître pour rendre possible son difficile plan. Sa dévotion démontre une fois de plus ce trait de caractère particulier que Marivaux fait ressortir dans la majorité de ses pièces : l’intérêt que portent les valets au destin amoureux de leurs maîtres. Frontin n’hésite donc pas à s’offrir et à jouer le rôle du bourgeois qui doit épouser Angélique – un rôle qu’il endosse étonnamment bien en ajoutant à son personnage ce caractère odieux et hautain que possèdent alors la plupart des bourgeois – au moins dans les pièces : « il est fâcheux à un galant homme, à qui tout Paris jette ses filles à la tête, et qui les refuse toutes, de venir lui-même essuyer les dédains d'une jeune citoyenne de village ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Frontin >

Dissertation à propos de L’Épreuve