L'Éthique

par

Résumé

 L’Éthique de Spinoza, rédigée entre 1661 et 1675, imprimée en 1677 aussitôt après la mort de l’auteur, est une œuvre philosophique dense et complexe, notamment en raison de la méthode d’exposition employée, more geometrico, calquée sur la géométrie euclidienne : c'est-à-dire que Spinoza part de définitions, puis d’axiomes, et enchaîne avec une liste de propositions numérotées dans chaque partie, via un mode déductif transposée dans le champ de la métaphysique, dont il s’agira d’articuler la connaissance avec une finalité morale : la béatitude. Cette méthode ne mène pas à la vérité, à une démonstration irréfutable, mais elle est employée à des fins d’exposition sous la forme d’un tout cohérent.

L’œuvre, qui se présente comme une synthèse de la pensée ontologique, anthropologique et morale de Spinoza, opère une fracture avec les concepts philosophiques traditionnels concernant l’homme et Dieu, et avec la pensée judéo-chrétienne d’un Dieu créateur et transcendant, en faveur d’un immanentisme panthéiste propre à résoudre le problème du dualisme cartésien.

Spinoza va chercher à montrer que liberté et...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L'Éthique