L’Île au trésor

par

Long John Silver

Long John Silver est un personnage très complexe évoluant dans un flot d’ambiguïtés et de contradictions.

Nous comprenons au regard de sa description que c'est un homme débrouillard, endurci et intelligent : « Sa jambe gauche était coupée tout près de la hanche et son épaule gauche était soutenue par une béquille qu'il maniait avec une dextérité surprenante, en sautillant comme un oiseau. Il était très grand et très fort, avec une face aussi large qu'un jambon, pâle et commune, mais intelligente et souriante » (Chapitre VIII).

Lorsqu'il apprend l'expédition projetée par le chevalier et ses compagnons, il se fait embaucher en tant que cuisinier sur l'Hispaniola en attisant la pitié du capitaine : « on l'appelle Long John Silver et il n'a qu'une jambe, mais c'est plutôt une recommandation, attendu qu'il a perdu l'autre au service de la patrie sous les ordres de l'immortel Hawke. Il n'a pas de pension, Livesey. Pensez un peu ; à quelle époque effroyable nous vivons ! » (Chapitre VII). Il projette en réalité d'organiser une mutinerie à bord du navire pour s'approprier le trésor de Flint. Ainsi, avec son charisme et sa capacité à mentir, il retourne la majorité de l'équipage contre le Chevalier et ses compagnons.

Long John Silver est en fait un manipulateur invétéré, à tel point que nous ignorons tout au long du récit s'il est réellement capable de réels sentiments. Ce personnage présente deux facettes. La première nous montre un homme bien élevé, poli, avec une touche d'humour. La seconde apparaît lorsqu'il se montre sous son vrai jour : « Avant qu'une heure soit écoulée, je vous ferai flamber dans votre vieux blockhaus, tel un punch au rhum. Vous pouvez rire, mille tonnerres, riez donc ! Avant qu'une heure soit écoulée, vous rirez d'une autre manière. Ceux qui mourront seront encore les plus heureux ». Nous voyons là que Long John est au fond un homme extrêmement cruel, peut-être le plus dangereux des pirates du fait de sa grande intelligence.

Après l'échec des batailles contre le docteur par les mutins, Long John se rend compte qu'il est en danger face à ses hommes en colère. Il change alors de camps pour sauver sa tête et créé une alliance avec Jim. Alors que nous pourrions penser qu'il sera cette fois fidèle à Jim, il renouvelle son habitude de la trahison : « A proximité immédiate de l'or, il oubliait toute autre chose ; sa promesse et l'avertissement du docteur n'appartenait plus qu'au passé, et je ne pouvais douter qu'il espérait s'emparer du trésor, trouver l'Hispaniola, monter à bord à la faveur de la nuit et couper le cou à tous les gens honnêtes dans l'île, avant de s'enfuir à toutes voiles chargé de richesses et de crimes » (Chapitre XXXII). Nous comprenons dès lors quelle est la faiblesse du pirate : l'or. En effet, rien ne compte plus que l'or aux yeux de Long John, il est « comme un possédé » (Chapitre XXXII) face à lui.

Long John Silver est la figure parfaite du pirate théâtral, il est charismatique, fin d'esprit et drôle, mais possédé par la soif de l'or. Au final, c'est son intelligence qui le sauve et lui permet d'avoir une part du trésor. Il sait quand agir et comment manipuler les gens, notamment par la flatterie.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Long John Silver >