L'immoraliste

par

Résumé

L’Immoraliste est une œuvre d’André Gide publiée en 1902. Ce roman relate l’inversion de la conscience morale survenue chez le héros, Michel, dont la confession est présentée dans la lettre d’un de ses amis.

 

Dans la préface Gide dit sa volonté de présenter une histoire sans héros ni anti-héros. Il ajoute qu’il ne donne pas son personnage en exemple moral, mais qu’il ne le condamne pas non plus. Il ne propose pas de solution, et ne rejette pas ses raisons. Si certains ne voyaient en son personnage qu’un homme malade, ce serait probablement la faute de l’auteur, mais parfois, dit-il, certaines œuvres mettent du temps à être reconnues.

 

Leroman commence comme une lettre, adressée à Monsieur D. R., un ami du narrateur. Celui-ci lui demande de trouver un poste de haut-fonctionnaire à Michel au plus vite. Michel, apprend-on, est leur ami commun. Il ne va pas bien. Le narrateur est allé le voir avec deux autres amis, Daniel et Denis. Ils sont amis depuis le collège, et ils sont venus le voir à sa demande expresse. Ils n’avaient pas revu Michel depuis trois ans, c’est-à-dire depuis son mariage et son départ en voyage de noces. Silas et Will avaient reçu de ses nouvelles, et ces nouvelles les avaient étonnés : il avait subi une transformation morale radicale. Le narrateur parle de la maison sans fenêtres de Michel, qui surplombe le village de Sidi.

Le soir tombé, Michel leur a raconté son histoire, et le récit passe à Michel, à la première personne.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >