L'immoraliste

par

Michel

Il est un jeune homme plein d'avenir, fraichement diplômé de l’École des chartes (école préparant aux métiers de la conservation du patrimoine écrit en France) et travaillant dans ce qu'il appelle '' les vieilles pierres '' c'est à dire l'archéologie et l'Histoire : '' l'’influence de l’Art gothique sur la déformation de la langue latine ''.

Il est l'antithèse de l'idéal de l'auteur : élevé dans un monde puritain et austère, il a fait des études qui ne lui plaisent guère ; il fait un métier qu'il n'a pas totalement choisi : archéologie de l'antiquité.

Il change du tout au tout, devient fougueux, déterminé, ouvert, généreux, heureux et épanoui, il ne supporte plus '' son ancienne vie '', que ce soit Paris ou son entourage, tout comme son métier qu'il veut quitter. Sa seule envie est de retourner en Tunisie, retrouver le désert et '' la fuite en avant '', pour retrouver l'endroit où tout a changé pour lui, là où il a commencé à vivre, là où il voudra rester toujours. Il aime la culture du Maghreb et l'art arabe qu'il ressent plus qu'il ne l'apprend.

Mais sa liberté sans limite, sans aucune règle pose les limites de l'individu qui, non guidé par aucune croyance ne sait pas dans quel sens s'orienter et dans quel sens vivre. C'est en cela qu'il lance comme un appel à ses amis, pour qu'ils viennent le secourir.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Michel >

Dissertation à propos de L'immoraliste