L'immoraliste

par

La maladie et la soif de vivre retrouvée en Algérie

Michel, est jeune, prometteur, plein d'avenir et de vie, mais n'en prend pas conscience. Durant le voyage de noces qu'il fait avec Marcelline suite à son mariage, il tombe malade et passe près de la mort à cause d'une tuberculose. Il souffrira longtemps, aussi physiquement que moralement et cela le fera réfléchir et s'en sortira avec des séquelles. '' la mort l'a touché de son aile ''

Ce sera le fait d'être quasi mort, à son âge qui constituera comme un déclic dans sa vie et qui l'entrainera à modifier totalement son mode de vie, ses croyances, ses valeurs, son mode de pensée ainsi que sa vision de l'être humain et de la condition humaine, lorsqu'il se remettra de sa maladie, de manière inattendue, quasi miraculeuse à Biskra en Algérie, là où sa femme l'avait emmené alors que son cas était presque désespéré. '' C'est à Biskra que je devais guérir. ''

S'ensuivra ainsi un rétablissement : '' en finir avec ces premiers bégaiements de santé '' et une soif de vivre débordante, un renversement complet dans sa vision de l'existence : '' Et soudain me prit un désir, une envie, quelque chose de plus furieux, de plus impérieux que tout ce que j'avais ressenti jusqu'alors : vivre ! ''. Il retrouve la vie physique, c'est à dire la santé, mais il retrouve aussi la vie tout court, la joie et la volonté de vivre plus fort.

Cette soif de vivre ne va pas trouver de satisfaction adéquate, ni à Paris lors de leur retour en France, à cause de leur entourage, de la ville, de son métier.

Il faut remarquer que ce déclic va opérer un effet rétroactif, il va revenir sur la vie de Michel depuis le départ, qui se rend...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La maladie et la soif de vivre retrouvée en Algérie >

Dissertation à propos de L'immoraliste