L'immoraliste

par

Marcelline

Marcelline est une jeune femme, épouse de Michel. Sans grande personnalité, il ne l'a jamais désirée, ne l'aime pas, c'est comme s'il ne l'avait pas choisie lui-même : il s'est marié près d'Angers avec elle, pour plaire à son père qui était mourant. Il l'apprécie, tient à elle, mais rien de plus.

Marcelline est l'inverse de ce que Michel est devenu : terne, peu intéressante, et se retrouve largement effacée par l'énergie et la fougue de son mari. Elle est cependant très dévouée envers lui, vu ce qu'elle a fait pour le ramener à la vie en Tunisie, l'amenant en Algérie, elle l'aime vraiment. Elle est relativement faible physiquement (de constitution) ce qui l'empêche de pouvoir porter un enfant, au grand désespoir de Michel. Elle fera une fausse couche.

Sa faiblesse physique va aussi entrainer sa maladie : '' la maladie était entrée en Marceline, l'habitait désormais, la marquait, la tachait '', et contrairement à Michel elle ne s'en remettra pas, et mourra à la fin du récit flash-back exposé par Michel, alors qu'ils étaient retournés au Maghreb pour retrouver un peu de quiétude. Le climat n'arrangeant pas sa santé, elle mourra un soir.

Durant sa maladie, Michel sera peu présent, préférant s'épanouir seul, ou avec d'autres, mais pas avec elle, il ne veut pas rester à son chevet et ne sera même pas présent au moment où elle mourra. Il n'avait pas la volonté de la garder auprès de lui, bien que parfois il se sentît coupable de ne pas en faire assez.

Sa mort représente comme la libération absolue pour Michel qui n'a plus que sa liberté pour jouir de lui-même, de son individualisme sans borne, et donc continuer dans ce...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Marcelline >

Dissertation à propos de L'immoraliste