La mort n'est pas une fin

par

Nofret

Nofret, fille d’un marchand égyptien, a été ramenée à la demeure familiale par Imhotep depuis le Nord du pays. Son arrivée sous le toit du prêtre ne passe pas inaperçue ; en effet, sa beauté détonne entre les murs de la maison. Elle arbore une jeunesse rayonnante, du haut de ses dix-neuf ans ; la fille d’Imhotep est même plus âgée qu’elle. Son visage est très typé et attirant, orné de fins sourcils, de cils interminables et d’une peau mate et cuivrée.

Cette beauté se double cependant d’un manque d’éducation qui la fait se détacher encore davantage sur l’arrière-plan de la maison d’Imhotep : au départ, sa grossièreté et ses manières frivoles la font paraître aux yeux de la fille d’Imhotep comme une chanteuse, une femme aux mœurs légères et sans aucune contenance. Bientôt, un dégoût prononcé pour les enfants, une disposition à la cruauté et un talent pour créer des troubles au sein de la famille s’ajoutent à son portrait.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Nofret >

Dissertation à propos de La mort n'est pas une fin