La mort n'est pas une fin

par

Nofret

Nofret, fille d’un marchand égyptien, a été ramenée à la demeure familiale par Imhotep depuis le Nord du pays. Son arrivée sous le toit du prêtre ne passe pas inaperçue ; en effet, sa beauté détonne entre les murs de la maison. Elle arbore une jeunesse rayonnante, du haut de ses dix-neuf ans ; la fille d’Imhotep est même plus âgée qu’elle. Son visage est très typé et attirant, orné de fins sourcils, de cils interminables et d’une peau mate et cuivrée.

Cette beauté se double cependant d’un manque d’éducation qui la fait se détacher encore davantage sur l’arrière-plan de la maison d’Imhotep : au départ, sa grossièreté et ses manières frivoles la font paraître aux yeux de la fille d’Imhotep comme une chanteuse, une femme aux mœurs légères et sans aucune contenance. Bientôt, un dégoût prononcé pour les enfants, une disposition à la cruauté et un talent pour créer des troubles au sein de la famille s’ajoutent à son portrait.

La tension va croissant au sein du foyer d’Imhotep, avant que Nofret ne trouve une occasion supplémentaire d’asseoir son pouvoir en manipulant son maître et concubin, et en déjouant le complot qu’avaient dressé contre elle la descendance du prêtre et leurs épouses. Cependant, son triomphe n’est que de courte durée, car la mort bientôt s’immisce dans le foyer et surprend la jeune fille du Nord.

Cependant, l’âme de celle-ci semble persister, ressassant sa vengeance. Peu à peu, la mort semble en effet s’emparer tour à tour des membres de la famille et les soupçons se portent en premier lieu sur l’âme revenante de Nofret.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Nofret >