La prisonnière

par

Résumé

Dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs, le second tome d’À la recherche du temps perdu, le narrateur-personnage, qui s’exprime à la première personne, rencontre une jeune femme appelée Albertine, et en tombe peu à peu amoureux. Dans Sodome et Gomorrhe, le quatrième tome, le narrateur découvre que beaucoup de gens autour de lui sont homosexuels et se rend compte qu’Albertine pourrait bien être, elle aussi, lesbienne. Il essaie de l’éloigner de ces tendances en se mettant en ménage avec elle. La Prisonnière, cinquième tome de la série, s’inscrit dans la continuité directe de Sodome et Gomorrhe (si bien que Proust l’avait à un moment titré Sodome et Gomorrhe III) et nous raconte les affres du ménage entre le narrateur et Albertine. Le titre La Prisonnière nous indique que, même si tout nous est raconté du point de vue d’un je, l’auteur sait prendre de la distance par rapport à son sujet : il sous-entend que le narrateur-personnage est un bourreau.

 

            Après avoir évoqué et décrit les bruits de rue, le narrateur décrit longuement la vie...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La prisonnière