La Religieuse

par

Les religieuses

Différents portraits sont peints des sœurs des couvents. Madame de Moni et Sainte-Christine sont les deux premières mères supérieures de Suzanne : la première est douce et bonne, et prend Suzanne sous son aile. Quand elle meurt, la seconde prend sa place, et reprochant à Suzanne l'amour qu'elle avait pour la précédente sœur supérieure, elle lui fait subir un grand nombre de vexations et de mauvais traitements.

Face à sa situation, Suzanne cherche refuge auprès d'une de ses amies, gentille et volontaire, sœur Ursule. La sœur Ursule est d’une nature compatissante et délicate. Elle s’inquiète beaucoup des mauvais traitements que Suzanne subit et le chagrin que lui cause la maladie de Suzanne finit par avoir raison d’elle.

Enfin, Madame ***, supérieure du couvent d'Arpajon où Suzanne a été transférée, s'entiche de la nouvelle et conçoit une passion sans borne pour cette jeune fille, qu'elle poursuit de ses ardeurs. Elle sera grandement chagrinée lorsque Suzanne refusera ses avances. En raison des attouchements qu’elle pratique sur les autres sœurs, elle est comparée à Satan par le Directeur du couvent :

« je vous ordonne de fuir votre supérieure, de repousser loin de vous ses caresses, de ne jamais entrer seule chez elle, de lui fermer votre porte, surtout la nuit ; de sortir de votre lit, si elle entre chez vous malgré vous ; d’aller dans le corridor, d’appeler s’il le faut, de descendre toute nue jusqu’au pied des autels, de remplir la maison de vos cris, et de faire tout ce que l’amour de Dieu, la crainte du crime, la sainteté de votre état et l’intérêt de votre salut vous inspireraient, si Satan en personne se présentait à vous et vous poursuivait. Oui, mon enfant, Satan ; c’est sous cet aspect que je suis contraint de vous montrer votre supérieure ».

Sœur Thérèse est une religieuse du couvent d’Arpajon qui reproche à Suzanne d’avoir obtenu les faveurs de la supérieure. Elle semble de nature fragile et entretient des sentiments pour la supérieure.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les religieuses >