La république

par

LIVRES V-VII : CONDITIONS POUR RÉALISER LA JUSTICE AINSI DÉFINIE

La 1re condition consiste sur l’égalité des hommes et des femmes. Cette égalité concerne autant les fonctions publiques que l’éducation car la différence sexuelle n’entraîne aucune différence d’aptitude. Les femmes pourront donc être Gardiennes, guerrières, philosophes.

La 2e condition porte sur la communauté des femmes et des enfants chez les guerriers. Les avantages principaux de l’abolition de la famille sont :

· l’eugénisme (contrôle du nombre d’unions et sélection des meilleurs accouplements par l’Etat, tirages au sort éventuellement falsifiés) d’une part,

· l’éducation par l’Etat des enfants (hors de la vue de leurs parents) depuis leur naissance (infanticides éventuels), d’autre part, garantissent la meilleure société possible, sans propriété privée d’aucune sorte, et donc sans dissension, entre Gardiens, et par suite entre citoyens,

· l’éducation des enfants doit en particulier les associer à la guerre, pour laquelle doivent être instituées récompenses et punitions et dans laquelle on fera une distinction nette entre Grecs (qu’on ne devra pas réduire en esclavage) et non-Grecs.

L’Etat décrit jusqu’à présent – qui est incontestablement juste – est-il réalisable ? Il ne le sera que lorsque la troisième condition sera réalisée.

La 3e condition concerne Le philosophe roi. Autrement dit : l’Etat juste n’est réalisable que si les philosophes deviennent gouvernants ou si les gouvernants deviennent philosophes.

1) Qu’est-ce...

Inscrivez-vous pour continuer à lire LIVRES V-VII : CONDITIONS POUR RÉALISER LA JUSTICE AINSI DÉFINIE >

Dissertation à propos de La république