La république

par

LIVRES VIII-X : L’INJUSTICE DANS L’ÉTAT ET DANS L’INDIVIDU

La corruption de l’Etat idéal et ses formes

1)      La chute de l’Etat idéal

Rappel des traits principaux de la constitution idéale (monarchique ou aristocratique selon qu’il y a un ou plusieurs philosophes à sa tête). Causes de la corruption : tout ce qui vient à être est corruptible ; par suite de mariages à contretemps organisés pas les chefs, il n’y a plus de « naturels philosophes ». Rappel des quatre formes défectueuses. Principe de la correspondance entre formes de constitution et types d’hommes.

 

2)      La timocratie (gouvernement de l’honneur)

Conserve de nombreux traits de la constitution idéale mais préfère les natures soldatesques aux philosophes pour être à la tête de l’Etat. Gouvernants et Gardiens, avides de richesses, s’approprient les biens des artisans et agriculteurs qui deviennent leurs serfs. L’homme timocratique, gouverné par l’ambition, la passion de la gloire et des honneurs ; capable d’apprécier la culture, mais non de la créer, dur pour les esclaves, doux avec ses pairs.

 

3)      L’oligarchie

L’enrichissement des uns et l’envie des autres font passer de la timocratie à l’obligarchie. Le pouvoir va alors aux riches et la cité se divise en deux, riches et pauvres, toujours en lutte. Le fossé entre riches et pauvres ne fait que s’aggraver : impuissance croissante de la minorité privilégiée : les pauvres deviennent de plus en plus dangereux pour l’Etat qui doit les tenir par la force. L’homme oligarchique est entièrement dominé par son désir de s’enrichir, qu’il ne refoule que...

Inscrivez-vous pour continuer à lire LIVRES VIII-X : L’INJUSTICE DANS L’ÉTAT ET DANS L’INDIVIDU >

Dissertation à propos de La république