Le Complot contre l'Amérique

par

Charles Lindberg

Il s’agit d’un personnage bien réel, et connu dans l’histoire de l’aviation américaine pour être le premier homme à avoir traversé l’Atlantique en avion sans escale. Philip Roth décide de le détourner de ses exploits d’aviateur pour s’adonner à la politique, et son ultime objectif sera de devenir président des Etats-Unis en rivalisant avec le démocrate Roosevelt dont le mandat prend fin.

Admirateur de l’Allemagne nazie et antisémite notoire, sa campagne électorale sera un grand succès, d’autant plus qu’il sait user de son incroyable pouvoir de persuasion pour amener le peuple à voter pour lui. Il prône l’isolationnisme américain et clame son refus catégorique de participer à la guerre. Ses beaux discours de la période préélectorale suivis du pacte de non-agression qu’il s’empresse de conclure avec Hitler, une fois au pouvoir, vont faire oublier momentanément au peuple son côté antisémite et dangereux.

Forcené, avide de pouvoir et de gloire, Charles Lindberg parvient à gagner à la fois la confiance et l’optimisme des américains dont un grand nombre n’a pas su déceler les véritables aspirations diaboliques de ce grand vainqueur, même si, au fond, réside en lui un père malheureux dont l’enfant vient d’être kidnappé.

L’hypocrisie de cet homme se dévoile lorsque l’antisémitisme apparaît et se fait ressentir envers les Juifs américains, jusque là épargnés. Des clans vont progressivement se créer et Lindberg va tout de même attirer un certain nombre de juifs vers lui en leur proposant collaboration et profit en retour. Ces agissements sournois de la part du nouveau président vont attiser la violence et la haine au sein même de la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Charles Lindberg >

Dissertation à propos de Le Complot contre l'Amérique