Le Faucon Malté

par

Résumé

Le Faucon malté est un roman policier d’Anthony Horowitz destiné à la jeunesse. C’est le premier d’une série de huit romans mettant en scène les frères Diamant (de leur vrai nom Simple). Paru au Royaume-Uni en 1987, il a reçu le prix Polar Jeunes au Salon de Grenoble en 1988. Il raconte les aventures de Nicholas et Herbert Simple, deux frères détectives qui exercent leur art à Londres.

 

         L’action se passe dans les années 1980 à Londres. Tim Diamant, de son vrai nom Herbert, a ouvert une agence de détective privé après avoir été licencié de la police pour incompétence. Son frère Nicholas, adolescent mais plus brillant que lui, a préféré rester en Angleterre avec son aîné plutôt que suivre leurs parents en Australie.

Un jour, ils reçoivent la visite d’un homme de très petite taille, Johnny Naples, qui leur confie une enveloppe. Leur mission : conserver cette enveloppe quelques jours. Mais les deux détectives retrouvent leur appartement-bureau mis à sac. Heureusement, Nicholas avait dissimulé l’enveloppe. Pour réparer les dégâts, ils engagent une aide-ménagère, Betty Ménage. Ils reçoivent ensuite un message d’un bandit notoire, le Gros, qui leur donne rendez-vous à Trafalgar Square. Le Gros – en fait un homme d’une grande maigreur – leur ordonne de lui remettre l’enveloppe en moins de deux jours. De retour chez eux, les deux frères ouvrent l’enveloppe. Elle ne contient qu’une boîte de friandises, des chocolats maltés.

         Une rapide recherche permet aux deux frères de retrouver la trace de Johnny Naples qui loge dans un sordide hôtel, le Splendide. Ils s’y rendent pour y trouver le cadavre de Naples. Soupçonnés d’avoir assassiné l’homme, Nicholas et Herbert sont arrêtés par l’inspecteur-chef Snape, l’ancien supérieur d’Herbert, et son adjoint Boyle, une grosse brute. Le policier leur explique les grandes lignes de l’histoire : un bandit international, le Faucon (Henry von Falkenberg), a dissimulé des diamants quelque part dans Londres. Il est mort à La Paz et le médecin qui a recueilli ses dernières confidences n’est autre que Johnny Naples. Il s’est mis sur la piste du magot, qui est convoité par d’autres personnages : Béatrice von Falkenberg, veuve du Faucon ; les adjoints du défunt, deux tueurs sans scrupules nommés Gott et Himmel ; le Gros ; et enfin le Professeur, de son vrai nom Quentin Quisling, qui travaillait pour le Faucon.

         Munis de ces informations, Nicholas et Herbert retournent au Splendide, fouillent la chambre de Naples et y trouvent une pochette d’allumettes, marquée du nom du Casablanca Club. Ils s’y rendent le soir même, et font la connaissance d’une chanteuse, Lauren Bacardi, qui connaissait bien Naples. Elle est sur le point de leur faire des révélations quand elle est enlevée.

Le lendemain ont lieu les obsèques du Faucon dans un cimetière londonien. Tous les suspects y assistent. Par prudence, Nicholas décide d’acheter une autre boîte de chocolats maltés, afin de créer une fausse piste pour d’éventuels voleurs. Mais de retour chez eux, les deux frères trouvent le cadavre d’un homme, celui du chauffeur du Gros. Ils sont à nouveau arrêtés, et cette fois seul Nicholas parvient à être libéré. Il décide de rendre visite à Béatrice von Falkenberg, la veuve du Faucon. Elle vit dans une belle maison d’un quartier chic, mais elle est ruinée et très menaçante : elle présente Fido, son crocodile, à Nicholas qui saisit à quel point cette femme est dangereuse. Le jeune garçon retourne au Splendide. Il se trouve dans la chambre de Naples quand quelqu’un jette une grenade dans la pièce. Nicholas s’en sort, échappant par là à une tentative de meurtre de la part du tenancier de l’hôtel, Jack Splendide.

         Le lendemain, c’est le Professeur qui se présente au bureau de l’agence. Celui-ci propose à Nicholas la moitié du butin en échange de la boîte de chocolats maltés. Nicholas lui donne la boîte qu’il a achetée afin de brouiller les pistes. Il décide de suivre le Professeur, mais il est enlevé par Gott et Himmel. Avec une exquise courtoisie, ils menacent Nicholas de le tuer s’il ne leur remet pas le paquet de chocolats maltés. Nicholas les envoie sur une fausse piste afin de les éloigner de l’appartement où il est retenu, où il retrouve Lauren Bacardi, enlevée quelques heures plus tôt. Ils parviennent à s’évader, et s’ensuit une course poursuite qui les mène dans un grand magasin londonien en pleine fête de Noël. Là, Gott et Himmel tentent de tuer le jeune garçon.

Mais cette visite au grand magasin se révèle très fructueuse, puisque c’est là que Nicholas comprend enfin à quoi sert le paquet de chocolats maltés : son code-barres permet d’ouvrir la serrure du lieu où sont cachés les diamants. C’est Clifford Taylor, journaliste local, qui lui fournit les informations techniques. L’adolescent rentre chez lui pour y trouver quatre hommes de main du Gros, qui l’emmènent au bord de la Tamise. Là, le Gros l’interroge, pendant que ses acolytes plongent les jambes de Nicholas dans du ciment frais : ils vont le noyer dans le fleuve. Quisling, le Professeur, est là lui aussi : il est de mèche avec le Gros.

Heureusement, la police surveillait le jeune garçon, et les hommes menés par l’inspecteur-chef Snape mettent un terme à la scène. Le Gros parvient à s’échapper en bateau tandis que le Professeur connaît une fin affreuse, haché par l’hélice du bateau de son partenaire.

         Nicholas décide avec l’accord de l’inspecteur-chef Snape d’organiser une confrontation générale des protagonistes là où se trouve la cachette : le cimetière où se trouve le monument funéraire familial des von Falkenberg. Sont présents le Gros, Gott et Himmel, et leur nouveau prisonnier, Herbert, qu’ils viennent d’enlever. Nicholas leur explique ce qu’il sait à propos du code-barres de la boîte de chocolat et comment on l’utilise. Mais à qui revient le magot ? Pour régler cette question, on sort les armes et la poudre parle : le Gros et Himmel se tirent dessus et se tuent mutuellement ; Gott est sur le point d’abattre Herbert quand deux balles le fauchent : c’est Betty Ménage, l’aide-ménagère des deux détectives, qui est en réalité Béatrice von Falkenberg ; elle s’était introduite auprès des détectives pour les espionner. Elle les met en joue, va tirer, quand surgissent enfin les policiers. Ces derniers arrêtent la fausse aide-ménagère, et Nicholas peut désormais utiliser le fameux code-barres pour ouvrir le coffre. Stupeur : c’est un coffre vide sur lequel tombent les détectives et les policiers.

         Nicholas comprend tout : c’est Lauren Bacardi qui a photocopié le code-barres et qui a vidé le coffre. Tout le monde repart les mains vides. Un jour, les frères Diamant reçoivent un mystérieux paquet dont l’expéditrice est Lauren. Dans le paquet : un chocolat malté ; dans le chocolat malté : un diamant. Les deux détectives n’auront finalement pas tout perdu dans cette affaire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >