Le joueur d’échecs

par

Le Narrateur

A priori, il ne connait pas Mirko Czentovic, mais lorsqu’il entend l’histoire de sa vie, il est fasciné par ce personnage et à cause de son admiration pour « les choses de l’esprit » il décide d’étudier cet homme mystérieux dont l’incroyable habileté aux échecs est en désaccord total avec le manque d’éducation et la « sottise intellectuelle ». Malheureusement pour lui, le narrateur ne réussit pas à l’approcher car Mirko est un homme retiré. Ainsi, il décide de commencer une partie d’échecs avec un Ecossais hautain et vaniteux (MacConnor), dans l’espoir de se faire remarquer par un très grand nombre de personnes, y compris Mirko. Le narrateur observe peu à peu le caractère de Czentovic : « Ce qui nous était désagréable, c’était seulement la suffisance avec laquelle Czentovic nous faisait sentir de façon trop évidente sa supériorité. »

Le narrateur joue également un rôle critique lorsque M. B entre en scène. C’est lui qui réussit à convaincre cet homme venu de nulle part d’affronter le champion d’échecs. Il est la seule personne à qui M. B se confie, et à cause de cela il est le seul à pouvoir le calmer lorsqu’il commence à perdre la raison face à Czentovic. Ainsi, en plus de raconter l’histoire, on voit que le narrateur y intervient également.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le Narrateur >

Dissertation à propos de Le joueur d’échecs