Le Journal d'une femme de chambre

par

Originalité de la technique littéraire

Le Journald’une femme de chambre est un livre qui se départit d’un certain nombre deconventions romanesques. L’auteur met en place une technique littéraire qui meten avant le contenu de son œuvre au détriment de la forme et de la présentationtraditionnelles. Le titre « Journal » suppose une chronologied’événements qui ne jouissent, pris indépendamment, d’aucune cohérence, nid’aucune continuité.

De plus, les entrées d’un journal ne se distancient pointdes événements auxquels ils se rapportent, mais le journal de Célestine analyseles événements et les pensées de l’héroïne avec une certaine prise de distance.

Mirbeau ne respecte pas la chronologie à laquelle onpourrait s’attendre. L’auteur semble donc avoir emprunté à la techniquelittéraire des mémoires pour exposer les expériences de Célestine tout enenfermant sa création dans l’intitulé de « Journal ».

Dans son effort de proposer une immersion profonde aulecteur, il va jusqu’à nier la paternité de l’œuvre. Ainsi, Mirbeau fait savoirque le roman n’est pas de son inspiration. Il prétend qu’il n’a effectué surl’œuvre qu’un travail d’édition et que le véritable auteur, la véritableCélestine aurait grandement insisté pour qu’il accepte de le faire :

« Unepremière fois, je fus prié de revoir le manuscrit, de le corriger, d’en récrirequelques parties. Je refusai d’abord, jugeant non sans raison que, tel quel,dans son débraillé, ce journal avait une originalité, une saveur particulière,et que je ne pouvais que le banaliser en “y mettant du mien”. »

Déclaration authentique ou habile manœuvre de la part del’auteur, il n’en reste pas moins que c’est son nom qui y est associé et saresponsabilité qui sera engagée. De plus, son choix d’une femme de chambre commepersonnage principal l’aide à évoquer plus adéquatement la réalité. C’est unpersonnage auquel on peut faire confiance, dont on a envie d’écouterl’histoire, et dont les propos sont dignes d’être entendus. Cet aspect donneainsi au roman sa touche de réalisme. À travers elle, Mirbeau nous démontre lesaspects noirs de la société bourgeoise, les inconsistances morales desbourgeois. L’histoire de Mirbeau déshabille la classe des capitalistes, révélantainsi leurs dessous pleins de failles morales, entre hypocrisie et perversion. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Originalité de la technique littéraire >