Le lys dans la vallée

par

Deuxième partie : les premières amours

Félix attend 5 jours pour retourner à Clochegourde, pendant lesquels il s'y passe de « grands événements ». Le comte touche une forte rente, acquiert des terres et reçoit des titres honorifiques. Félix retrouve la comtesse le dimanche à la messe et celle-ci lui explique que sa priorité est désormais l'éducation de Jacques. Elle conseille à Félix d'aller à Paris. Celui-ci lui répond par des paroles d'amour et promet d'éduquer Jacques, tout en continuant de l'aimer d'un « amour purifié ». La comtesse l'enjoint de faire fortune et de garder espoir. Lors du dîner qui s'ensuit le jeudi suivant, Félix fait la connaissance de la duchesse, mère de Mme de Mortsauf. Il passe donc de plus en plus de temps à Clochegourde et y découvre la véritable nature tyrannique du comte. Un soir, lors d'un tête à tête avec la comtesse, Félix comprend qu'il ne peut supporter de s'en tenir à l'amitié. Henriette refuse d'entendre parler d'amour. Par la suite, Henriette et Félix communiquent par le langage des fleurs et leur bonheur se poursuit pendant des mois jusqu'aux vendanges, où cette félicité atteint son apogée.

Jacques prend ses premières leçons d'équitations, qui deviennent rapidement un sujet de discorde. Un jour, Félix arrive au beau milieu d'une scène de dispute, où le comte accuse son épouse de le ruiner. Henriette perd connaissance. Les deux hommes se voient obligés de l'étendre et de dégrafer son corset. Félix se trouve finalement en tête à tête avec cette femme aimée. Le comte raccompagne Félix à Frapesles, et ce dernier, horrifié par le traitement que subit...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Deuxième partie : les premières amours >

Dissertation à propos de Le lys dans la vallée