Le médecin volant

par

Diptyque Médecin volant/ Médecin malgré lui

Le Médecin malgré lui reprend des motifs de la farce et de la commedia dell’arte déjà présents dans Le Médecin volant. Cette dernière pièce est parfois considérée en réalité comme une ébauche, un canevas pour le beaucoup plus connu Médecin malgré lui. Elle aurait été écrite pendant que Molière était encore en province.

On retrouve dans les deux pièces la figure de Sganarelle et son aplomb, du moins une fois l’habit de médecin enfilé, et l’idée du faux médecin dupant les personnages alentour, et donnant lieu à une satire de la médecine. On retrouve également l’idée du mariage forcé, les jeunes gens amoureux, la confidente, la simulation d’une maladie pour retarder un mariage et la naïveté des pères. Enfin, dans les deux pièces, la scène de la consultation est présentée comme une scène de grand spectacle et on retrouve quelques idées similaires dans les deux pièces. Cependant, Le Médecin malgré lui apparaît comme une pièce plus aboutie, avec plus d’intrigues et bien plus longue.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Diptyque Médecin volant/ Médecin malgré lui >

Dissertation à propos de Le médecin volant