Le médecin volant

par

L’avocat

Comme ami de la famille, il proposeses services à Gorgibus pour soigner sa fille. Quand il apprend que le meilleurmédecin qui soit est venu pour la guérir, il veut le connaître et discuter aveclui, entre gens cultivés. Sans le savoir ni le vouloir, l’avocat constitue unfrein à l’entreprise de Sganarelle, manquant de le piéger en voulant discuteravec lui de choses savantes et apprendre de lui alors que Sganarelle ne saitrien de la médecine, ni du latin, contrairement à l’avocat qui aime àl’employer. Le faux médecin s’en sort bien en renvoyant l’avocat et en luidisant qu’il a besoin de se concentrer et d’être seul pour s’occuper de sapatiente. L’avocat ne voulant pas l’importuner, il le laisse.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L’avocat >