Le Monde perdu

par

Edward « Ned » Malone

Edward Malone a vingt-trois ans lorsque débute l’histoire. Il est un tout jeune reporter pour le Daily Gazette et n’a encore guère eu l’occasion de s’affirmer comme journaliste de grand renom. Ainsi, lorsqu’il a la possibilité de couvrir une aventure du célèbre docteur Challenger, il ne lui faut que peu de temps avant d’accepter de tenter de devenir l’un des membres de l’expédition.

Amoureux de Gladys Hungerton, Edward accepte la mission en grande partie pour lui plaire. La perspective de la gloire qui l’attend à son retour, de la renommée qu’il pourra acquérir en se joignant à Challenger, du courage dont il pense faire preuve aux yeux de sa fiancée, sont autant d’alléchants facteurs d’approuver la périlleuse mission en terre inconnue.

Edward Malone n’est cependant pas né de la dernière pluie et possède bon nombre des qualités utiles à un membre d’une expédition de découverte. Ses origines irlandaises le dotent d’un caractère bien trempé, et son ancienne pratique du rugby à un niveau international lui confère un physique et une musculature énergique et puissante. C’est lui-même qui insiste auprès de son chef afin que celui-ci lui donne une mission digne de lui, afin de prouver sa valeur aux yeux de Gladys. Au départ, il est tout simplement chargé d’aller interroger le professeur Challenger, qui considère les journalistes et leurs questions comme autant de parasites à éliminer.

Ainsi, Malone ne pourrait envisager entreprise plus risquée ; cependant, après en être venu aux mains avec le docteur, celui-ci semble admettre que le jeune journaliste a du potentiel et accepte de se confier à lui. Alors que l’expédition prend petit à petit forme, Malone œuvre comme contact chargé de la retransmission des évènements qui surviendront et de leur communication avec le monde britannique.

Cependant, la situation de Malone évolue au fur et à mesure de l’histoire. De journaliste, il devient un véritable aventurier, même s’il continue d’exercer son rôle de contact, communiquant par lettres avec le monde européen qui suit ses aventures avec passion et émoi. Narrateur épistolaire de l’histoire, son désir de plaire à Gladys reste présent mais est peu à peu concurrencé par un véritable amour de l’aventure. Lorsqu’il se rendra compte que Gladys est loin de l’avoir attendu et a préféré le quitter pour un autre, il prendra la nouvelle avec une rage dissimulée, mais son expérience acquise sur le terrain le fait également relativiser et son émoi se mêle d’un rire proche de l’exaltation.

Edward Malone est donc le véritable héros de l’histoire : c’est par son point de vue que nous l’appréhendons, et nous savons que ce point de vue est fiable, fidèle aux évènements, car l’homme a tout d’un gentleman : fierté, fidélité, courage et droiture d’esprit.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Edward « Ned » Malone >