Le petit Nicolas

par

Un style accessible à tous

On aborde des thèmes récurrent et banals comme l’éducation, à travers des lieux comme la classe, la cour de récréation, et des personnages tels que la maîtresse ou le surveillant ; le thème de la famille, en suivant le quotidien à la maison du Petit Nicolas et de ses parents ; ou bien encore le thème du travail avec le père du Petit Nicolas, qui ne demande jamais rien à son patron, et dont l’ambiance de travail ne semble pas être très studieuse.

L’écriture est simple, les mots ne sont pas trop recherchés, sans être trop pauvres, ce qui permet à petits et grands d’accéder à la lecture tout en y prenant du plaisir. Les expressions sont données avec beaucoup de candeur, retranscrites telles qu’elles pourraient avoir été prononcées par de jeunes enfants : « Alors là, c’est drôlement pas juste, c’est vrai quoi, à la fin ! » ; « Moi, je n’aime pas qu’on me commande » ; ou encore : « Ce qu’elle peut être chouette la maîtresse, tout de même ! ». Les tournures sont enfantines, le vocabulaire légèrement familier, et les phrases ne sont pas toujours grammaticalement correctes, mais cela apporte un charme certain à l’ensemble du livre et ne gêne en aucun cas la lecture.

De plus, chaque personnage a ses caractéristiques propres, mais ce sont des caractéristiques que l’on peut avoir connues ou connaître chez nos propres amis ou connaissances, ce qui ajoute à l’identification avec le héros, et permet de rentrer encore plus facilement dans les récits d’aventures du Petit Nicolas.

Ainsi, la simplicité des mots, l’innocence, le côté enfantin accentué par les dessins de petits personnages, tout cela permet à tout lecteur, peu importe son âge, de lire ces histoires et de les apprécier.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un style accessible à tous >