Le petit Nicolas

par

Une structure et un ton bien particuliers

Le Petit Nicolas a été écrit sous formes depetites nouvelles, réparties en plusieurs recueils. Chaque histoire du PetitNicolas est très courte, elle tient souvent en trois ou quatre pages, et elle estillustrée de petits dessins simples, aux traits épurés. Il est rare que de sipetites histoires connaissent un tel succès, les « grand livres »sont souvent de gros romans. De plus, les livres illustrés sont généralementdestinés aux enfants et les adultes ne s’y intéressent pas ; pourtant, le PetitNicolas connaît un grand succès même auprès des plus âgés.

Ce qui séduit dans ce livre, c’est surtoutl’humour et les expressions un peu familières et détournées qui sont employées.En effet, les auteurs ont décidé de garder le dialogue sous forme de parolesenfantines, avec les fautes de grammaire et de construction syntaxique qui lesaccompagnent souvent.

De plus, bien que ce soit un point de vueexterne qui soit employé, le héros s’adresse à son lecteur via desinterjections, des petites phrases ou des commentaires : « Il avraiment des bonnes idées, le photographe », ou encore : « C’estune combine épatante, ce costume de martien ! ». De plus, laponctuation est riche, des questions nous sont adressées directement, ce quicrée une grande dynamique du texte et de l’interaction : nous ne sommesplus des lecteurs passifs mais apostrophés, interpelés, et donc plussusceptibles d’être actifs, ou au moins touchés.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une structure et un ton bien particuliers >