Le Premier Homme

par

L’instruction comme outil de développement

Un autre thème universel soulevé par Le Premier Homme est l’importance de l’éducation. En effet, issu d’un milieu très défavorisé, l’enfant Jacques semble destiné à une existence semblable à celle qu’ont eu ses ancêtres. Mais l’éducation qu’il reçoit lui permet de dépasser les attentes qu’on avait pour lui et de se forger une vie meilleure.

Mais il ne s’agit pas uniquement de l’éducation qui consiste à apprendre « beaucoup de choses, mais un peu comme on gave les oies ». Il s’agit de l’éducation qui forge le caractère de l’enfant, qui l’arme de bons procédés et qui lui donne une soif inextinguible de connaissances.

« Monsieur Bernard, son instituteur de la classe du certificat d'études, avait pesé de tout son poids d'homme, à un moment donné, pour modifier le destin de cet enfant dont il avait la charge, et il l'avait modifié en effet. »

Ainsi dans l’œuvre de Camus comme dans la vie, l’instruction fait office de pierre angulaire. Il est clairement démontré que l’éducation reçue de M. Bernard (soit Louis Germain, l’instituteur de Camus à Alger, essentiel dans le parcours de l’écrivain) a permis à Jacques de devenir un homme qui a pleinement accompli son potentiel.

L’instruction est donc un moyen pour les analphabètes et pour la société tout entière d’élever leur niveau de vie, celui-ci étant un corollaire direct du niveau d’instruction.

« Non, l'école ne leur fournissait pas seulement une évasion à la vie de famille. Dans la classe de M. Bernard du moins, elle nourrissait en eux une faim plus essentielle encore à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’instruction comme outil de développement >

Dissertation à propos de Le Premier Homme