Le Premier Homme

par

Une autobiographie en partie déguisée

Dès les premières lignes de l’œuvre l’aspect autobiographique de l’œuvre est révélé, notamment par la phrase suivante : « En somme, je vais parler de ceux que j'aimais ». Par « ceux que j’aimais », Camus entend sa grand-mère et sa mère, les deux personnages principaux de l’œuvre, chez qui nous avons vu, dans la partie « personnages », les éléments qui les rapprochaient de ses parents réels.

Camus narre donc son autobiographie au travers d’un personnage fictif. Il dissimule sa proximité avec le personnage en employant la troisième personne pour raconter. Néanmoins, on remarque qu’il s’agit de son autobiographie grâce à la concordance de la narration avec sa vie, mais également par des propos du type : « Je me souviens... » comme au début de l’œuvre.

Le fait que Camus n’ait pu achever Le Premier Homme renforce la dimension autobiographique de l’œuvre. En effet, elle n’a pu être achevée à cause de la mort subite de l’auteur. Il s’agit donc de la matérialisation de l’existence de Camus, et aussi de sa fin : il est mort subitement, laissant derrière lui une vie inachevée, à l’image de son roman autobiographique.

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une autobiographie en partie déguisée >

Dissertation à propos de Le Premier Homme