Le Spleen de Paris

par

Résumé

Baudelaire débute son recueil de poèmes par une adresse à Arsène Houssaye, où il décrit son projet esthétique : fait de bric et de broc, son recueil n’a ni début ni fin et peut se lire dans tous les sens. Il veut atteindre une prose poétique qui exprime les mouvements de l’âme et la vie moderne.

 

L’Étranger :Premier poème sur la figure du poète, qui n’a que faire du monde extérieur, des richesses et des considérations matérielles. Il est attiré par les nuages, l’idéal, hors du monde.

Le Désespoir de la vieille : Ce poème compare un jeune enfant, que tout le monde adore, avec la triste condition d’une vieille qui, laide, effraie cet enfant. Baudelaire tend ici à tourner la poésie non plus vers le Beau, mais vers la figure du laid et du prosaïque.

Le Confiteor de l’artiste : Le poète est déchiré par deux sentiments contradictoires : la nature l’exalte en même temps qu’elle le désespère. C’est la condition du poète qui est ici dépeinte, attiré par la Beauté du monde qui l’écrase et le fait souffrir.

Un plaisant : Petit conte humoristique, ce poème met en scène un drôle qui, pendant la célébratio

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >