Les Caprices de Marianne

par

Claudio

richesse, Claudio est capable d’éliminer – quel que soit le prix – quiconque oserait s’approcher de sa femme. Il le confesse a Marianne lorsqu’il la menace en disant : «Ne me poussez pas à quelque fâcheuse extrémité par vos extravagances, et réfléchissez à ce que vous faites» ou encore « Je vous ménage un châtiment exemplaire, si vous allez contre ma volonté. ». Par ces paroles, on se rend compte que Claudio est un homme dangereux, redoutable et capable du pire.

La vie que Claudio mène s’inscrit dans un schéma contradictoire à la profession qu’il s’est choisie: il travaille comme juge, mais, aussi étonnant que celui puisse paraitre, c’est lui qui engage des tueurs à gages pour assassiner l’amant de sa femme. Il sait également que sa position respectée le met à l’abri de la Justice. Musset nous démontre ainsi, par le personnage de Claudio, les abus de pouvoir dans la société française du XIXème siècle. Les hommes haut-placés sont exempts de règles et de loi, et donc autorisés à tout.

En fin de compte, c’est Claudio qui triomphe, et reste impuni d’un crime aussi détestable.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Claudio >

Dissertation à propos de Les Caprices de Marianne