Macbeth

par

Duncan

C’est le roi d’Écosse que Macbeth assassinedans son sommeil afin de lui ravir sa place. Shakespeare le représente comme leprototype du bon souverain : figure paternelle, vertueux, bienveillant etchef d’armée efficace qui sait défendre son royaume contre les attaques venuesde l’extérieur, en l’occurrence de Norvège. Son assassin lui-même est conscientqu’ôter la vie à Duncan est une forfaiture qui appellera justice :« Duncan a porté si doucement ses honneurs, il a rempli si justement sesgrands devoirs, que ses vertus, comme des anges à la voix de trompette,s’élèveront contre le crime damnable de son meurtre ». Son honnêtetéfoncière l’aveugle au point de lui ôter toute prudence, puisqu’il n’imagine pasun instant que Macbeth – ou qui que ce soit parmi ses sujets – puisse luivouloir du mal. Quand il est assassiné et remplacé par Macbeth, l’ordre et laprospérité sont remplacés par le chaos. L’ordre ne régnera que quand Macbethaura été renversé à son tour et que Malcolm, fils de Duncan, occupera la placequi lui revient de droit, celle de roi légitime.

Le personnage peint par Shakespeare est fortéloigné du personnage historique, puisque l’authentique roi Duncan ne fut pasassassiné mais tué lors d’une bataille en 1040, à l’âge d’environ vingt-cinqans, après un règne de six courtes années. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Duncan >