Macbeth

par

Lady Macbeth

Lady Macbeth est un des personnages féminins les plus célèbres de l’œuvre de Shakespeare. Sa détermination, son absence de pitié en font un personnage effrayant. Ambitieuse, assoiffée de pouvoir, telle est l'épouse de Macbeth. C'est elle qui pousse son mari à tuer le roi Duncan ; elle est plus ambitieuse que lui et dès que Macbeth hésite ou fait montre de faiblesse, elle le pousse à agir. Elle regrette amèrement ce corps de femme qui l'empêche de tuer elle-même ses victimes : comme elle aimerait abandonner sa féminité pour devenir un homme ! « Venez, venez, esprits qui excitez les pensées homicides ; changez à l'instant mon sexe, et remplissez-moi jusqu'au bord, du sommet de la tête jusqu'à la plante des pieds, de la plus atroce cruauté. Épaississez mon sang ; fermez tout accès, tout passage aux remords » s'exclame-t-elle. L'idée même de maternité passe après sa soif de pouvoir : « Venez dans mes mamelles changer mon lait en fiel, ministres du meurtre. » En effet, le pouvoir appartient aux hommes, et Lady Macbeth est un être de pouvoir. Le fait d'être une femme l'empêche d'accéder au trône ; aussi renie-t-elle sa féminité et règne-t-elle à travers son mari qu'elle influence et manipule. Elle n'use jamais de violence directe : elle manipule, ainsi que le font les sorcières. L'image du pouvoir tel qu'on le représentait dans le théâtre jacobéen – basé sur la masculinité et éventuellement sur la violence physique – est ici mise en question par Shakespeare : Lady Macbeth est la vraie souveraine.

Pourtant, cette femme apparemment de fer a une faille : elle sombre...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Lady Macbeth >

Dissertation à propos de Macbeth